DOWNSHIFT.FR | L'actualit̩ automobile qui n'en fait pas des caisses ! РBlog Auto

🔴 DIRECT. Impact du coronavirus (COVID-19) sur l’industrie automobile

Par François - 29 avril 2020
Coronavirus 2020 : usine Renault redémarre

CORONAVIRUS – Le Covid-19 touche tous les secteurs d’activité dont l’industrie automobile. Constructeurs, équipementiers, professionnels du métier et automobilistes, tout le monde est victime de l’épidémie actuelle, à différents niveaux et sous diverses formes. La période de confinement induit de nombreux changements pour tous. Les constructeurs doivent quant à eux se réinventer le temps de cette crise sanitaire, ou prendre des décisions difficiles.

Tous les médias vous parlent déjà de l’impact du virus COVID-19 sur les populations, des mesures sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus ou les bonnes pratiques pour limiter sa propre contagion. Downshift pour sa part s’engage à vous relayer tout ce qui concerne de près ou de loin à l’industrie automobile.

> En direct : 29 avril 2020

Renault et Ford reprennent progressivement leur production

Du côté du constructeur français, c’est la Clio V (Génération) et la Twingo, produite dans l’usine de Novo Mesto en Slovénie, qui voit leur production redémarrer. Renault en profite également pour réouvrir ses usines d’assemblage de véhicules à Flins (Yvelines) et Sandouville (Seine-Maritime). De nombreuses précautions sanitaires auraient été prises afin de rassurer les salariés.

Chez Ford, a annoncé reprendre sa production européenne d’ici le 4 mai prochain. Elle concerne ses sites d’assemblage à Saarlouis et Cologne (Allemagne), à Valence (Espagne) et à Craiova (Roumanie). Néanmoins, toujours pas de feu vert pour les usines anglaises de Dagenham et Bridgend, fermées jusqu’à nouvel ordre.

> Archives

Retrouvez ci-dessous une synthèse par date de tous les événements liés au coronavirus (COVID-19) qui ont eu un impact de près ou de loin sur l’industrie automobiles (constructeurs, concessions, clients, etc.).

24 avril : Jaguar Land Rover, Aston Martin, Audi, Volkswagen, Seat et Skoda vont ré-ouvrir progressivement leurs usines européennes

L’évolution de la courbe des décès liés au coronavirus semble rassurer la majorité des constructeurs automobiles. Reste à savoir si ce pari sanitaire sera gagnant ou non… De nombreux constructeurs ont déjà annoncé qu’ils relançaient la production de tout ou partie de leurs usines en Europe.

  • Seat : à partir du 27 avril (usine en Espagne)
  • Skoda : à partir du 27 avril (usine en R. Tchèque)
  • Audi : fin avril (usines en Allemagne et Hongrie)
  • Volkswagen : fin avril (usine en Allemagne)
  • Aston Martin : à partir du 5 mai (usine au Royaume-Uni)
  • Jaguar Land Rover : à partir du 18 mai (usines au Royaume-Uni, Autriche et Slovaquie)

22 avril : Seat test tous ses employés contre le COVID-19, Mini contraint de changer le nom des jantes de la Cooper SE

La firme espagnole (allemande) vient d’annoncer qu’elle allait mener des tests sur ses 15 000 salariés, pour identifier les potentiels cas infectés au SARS-CoV-2 (ou coronavirus). L’idée de cette manœuvre est de protéger l’ensemble de la masse salariale avant la réouverture de ses usines à compter du 27 avril prochain. La première vague de contrôle concernera les unies Seat Martorell et de de Seat Barcelone. “Tester tous nos employés est la meilleure façon de limiter la propagation du virus” indique le Dr Bonaventura Clotet, directeur de IrsiCaixa (laboratoire & centre de recherche médical) et membre du comité sanitaire de Seat.

Côté Mini, sans savoir que la planète Terre allait subir une crise sanitaire mondiale en 2020, le constructeur anglais a baptisé l’un de ses modèles de jantes “Corona Spoke”. Une erreur involontaire sur lequel le département marketing travaille déjà. Son appellation va ainsi prochainement passer de “Corona Spoke” à “Power Spoke”.

15 avril : Audi, Renault, Hyundai redémarrent leur production en Europe

Audi et Renault tentent le diable et vont ré-ouvrir progressivement leurs usines. Le site hongrois d’Audi à Györ accueille depuis le début de semaine plus de 100 salariés. Ces derniers sont en charge d’une ligne de production dédiée aux moteurs de la gamme, et une deuxième ouvrira d’ici la fin de semaine. Encouragé par le gouvernement allemand, Mercedes et BMW pourraient reprendre, mais rien n’a été confirmé.

Du côté du français Renault, un officiel de la marque a récemment déclaré qu’une partie de l’activité de ses usines en Roumanie et au Portugal reprendrait dès le 21 avril , soit mardi prochain. Ailleurs en Europe, le site de production de Hyundai à Nosovice (République Tchèque) ré-ouvrira progressivement ses ports dès la fin de semaine. La majorité des spécialistes s’accordent à dire que la pandémie devrait priver l’Europe d’environ 3 millions de véhicules, soit au moins 60 milliards euros de chiffre d’affaires.

10 avril : Ferrari va ré-ouvrir ses bureaux, progressivement, à partir du 14 avril

La firme italienne vise une reprise progressive de son activité à compter de la semaine prochaine, le mardi 14 avril. Cette stratégie de ré-ouverture baptisée “Back on Track” est décomposée en 3 étapes. La première vise à ré-ouvrir les portes des bureaux de Maranello et de Modène, en respectant les consignes sanitaires définis par les autorités italiennes. La deuxième consistera à dépister gratuitement les employés de la marque italienne afin de vérifier leur état de santé par rapport au virus. Enfin, la troisième et dernière étape permettra à chaque salarié de se voir offrir un suivi et un soutien médical pour surveiller les symptômes du virus, ainsi qu’un service d’assistance sanitaire et psychologique.

7 avril : BMW, Volkswagen et Daimler prolongent la fermeture de leurs sites de production

Après Ford, c’est au tour des constructeurs allemands Volkswagen, Daimler et BMW d’annoncer le prolongement de l’arrêt de leur production. Alors que les deux premiers repoussent l’échéance à mi-avril, la firme bavaroise ne prend aucun risque et n’est pas aussi optimiste en cessant toutes activités en Europe, en Afrique du Sud et aux Etats-Uni jusqu’au 30 avril. La raison est toujours la même et est intimement liée à l’épidémie de coronavirus. Dans le secteur automobile allemand, 80 000 employés chez Volkswagen et 20 000 employés chez BMW sont en chômage partiel.

3 avril : Ford prolonge l’arrêt de sa production (UE) jusqu’au 4 mai, le Salon auto de Pekin reporté

Face à l’épidémie du coronavirus qui frappe toujours aussi violemment l’Europe, Ford a reconduit l’arrêt de sa production en Europe. Cela concerne ses usines en Allemagne, au Royaume-uni, en Roumanie et en Espagne. “Le redémarrage de la production des usines Ford en Europe va dépendre de l’évolution du COVID-19 dans les semaines à venir, des restrictions nationales, de nos fournisseurs et de notre réseau de distribution” à déclaré le constructeur américain aujourd’hui.

Nouvelle victime de l’épidémie mondiale : le salon automobile de Pékin. Ce dernier, initialement prévu entre les 21 et 30 avril prochains, va être reporté. La Chine souhaite ne prendre aucun risque et estime que l’événement est trop proche pour croire à son ouverture dans des conditions sanitaires convenables. Ainsi, les organisateurs ont indiqué dans un communiqué qu’il serait reporté en f’in d’année, entre le 26 septembre et le 5 octobre 2020.

1er avril : PSA s’associe à Air Liquide, Valeo et Schneider Electric pour produire 10 000 respirateurs artificiels

Le Président Macron vient d’annoncer l’objectif de production de 10 000 respirateurs artificiels d’ici le milieu du mois de mai. Pour y parvenir, un partenariat regroupant les géants PSA, Air Liquide, Valeo et Schneider Electric a été formé. Un consortium exceptionnel pour répondre à un défi industriel incroyable. C’est dans l’usine de Poissy (Yvelines) que “PSA va mettre en place une unité de production pour automatiser l’assemblage des blocs centraux des respirateurs, point sur lequel qu’Air Liquide rencontre des difficultés” déclare Yann Vincent, Directeur Industriel & Supply Chain du groupe PSA. Une première moitié (ou presque; 4500 unités) va être livré d’ici la fin du mois d’avril, suivi du solde le 15 mai.

30 mars : FCA baisse les salaires de 20%, le Mondial de l’Auto à Paris est annulé

Comme General Motors il y a quelques jours, c’est au groupe automobile FCA de montrer l’exemple. Petite particularité. Si les deux entités ont acté de baisser les salaires de 20% de leurs employés partout dans le monde, le CEO Michael Manley (FCA) verra son salaire divisé par deux. Cette réduction de salaire prendra place dès ce 1er avril 2020, et le groupe automobile italo-américain, de droit néerlandais, s’engage à rembourser tous ses salariés avant le 15 mars 2021 au plus tard.

Pour le Mondial de l’Auto à Paris, pas de report, pas de période d’incertitude. Un communiqué de presse des organisateurs du salon français vient de tomber et confirme la rumeur récente : “Au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie, nous sommes contraints d’annoncer que nous ne serons pas en mesure de maintenir dans sa forme actuelle le Mondial de l’auto à la Porte de Versailles pour son édition 2020”. 

29 mars : le Salon de Detroit 2020 est annulé

Le salon automobile qui devait se tenir à Detroit entre les 7 et 20 juin 2020 a été annulé. Le Detroit Motor Show rejoint ainsi la longue liste des rassemblements annulés ou reportés à cause du COVID-19. On compte parmi les victimes les salons de Genève, Pékin, New York, ou encore le Festival of Speed de Goodwood.

28 mars : les 500 miles d’Indianapolis décalés en Août, Ferrari prolonge la fermeture de son usine

La course de monoplace la plus populaire des Etats-Unis est également touchée par l’épidémie du coronavirus. Roger Penske, patron de l’Indycar, a annoncé que les 500 miles d’Indianapolis ont été reporté au dimanche 23 août, au lieu du dimanche 24 mai 2020.

La firme italienne, qui avait annoncé une fermeture initiale jusqu’au 27 mars, a reconduit la fermeture de son usine de Maranello jusqu’au 14 avril (minimum). La ré-ouverture est également soumise à la capacité de ses fournisseurs à reprendre leurs activités en même temps. Sinon, la fermeture sera de nouveau reconduite. Face à une crise sanitaire qui bat encore son plein en Italie, Ferrari n’a évidemment pas eu le souhait de reprendre ses activités.

27 mars : l’OMS approuve le test de dépistage contre le coronavirus de Bosch, General Motors baisse les salaires de 20%

Capable de fournir une réponse sous 2,5 heures contre 1 à deux jour(s) pour les autres solutions, le test de dépistage de l’équipementier allemand Bosch vient d’être approuvé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Le géant américain General Motors vient de mettre en place le “Salaried Downtime Paid Absence” impliquant que l’entreprise s’offre le droit de baisser de 20% les salaires de leurs employés pendant toute la période où le coronavirus frappera l’Amérique du Nord. L’idée est de réduire au maximum les pertes financières de l’entreprise. Suite à quoi, GM remboursera 100% des sommes dues aux principaux concernés à partir du T4 2020 et au plus tard au T1 2021. Cela concerne 6500 salariés aux Etats-Unis.  Notez aussi que pour “montrer l’exemple”, les hauts cadres verront leur salaire baisser de 25 à 30%.

26 mars : Hertz USA et Opel France offre la location à tout le personnel soignant, Goodwood FOS reporté

A New York, en passe d’être touché durement par le coronavirus, les entreprises se mobilisent. Si Elon Musk parlait récemment d’aider le maire de NYC sur la production de masques respiratoires, c’est maintenant Hertz qui apporte sa pierre à l’édifice. La société de location automobile vient d’annonce que tout le personnel soignant de la ville de New York pourrait louer gratuitement un véhicule pendante la période de l’épidémie.

Opel vient d’annoncer dans un communiqué de presse que la marque soutenait le personnel soignant français. Le réseau Opel va leur mettre à disposition 300 véhicules pendant la période de la crise, et va s’appuyer sur leur stock de véhicule de courtoisie et de location. L’entretien prix coûtant est également proposé par le constructeur. Opel rejoint ainsi Renault dans cette initiative, qui prête déjà 300 Zoé au personnel soignant. Notez que plusieurs distributeurs automobiles locaux mènent aussi ce genre de campagne partout en France.

Enfin, le festival automobile de Goodwood devait avoir lieu entre les 9 et 12 juillet. L’organisation vient d’annoncer qu’en raison de l’épidémie actuelle, l’événement qui regroupe plus de 200 000 personnes chaque année ne pourra pas avoir lieu. L’annulation n’a pas été mentionnée et on parlerait plutôt d’un report, mais les dates restent encore inconnues.

25 mars : Pirelli annule son calendrier 2021, Aston Martin et Bentley se questionnent déjà sur le Salon de Genève 2021

Coronavirus oblige, le manufacturier de pneumatiques Pirelli annonce l’annulation de son traditionnel calendrier. Il faudra attendre un an de plus vous rincer l’œil. A la place Pirelli a annoncé faire un don de 100 000 € dans le cadre de son projet “The Cal” pour la lutte contre le virus.

D’autre part, conséquence directe de l’annulation du Salon de Genève 2020, due à l’épidémie du coronavirus, Aston Martin et Bentley pensent déjà à se retirer du salon automobile suisse pour l’année 2021. Les deux firmes anglaises attendent surtout de voir si les retours suite à cette non-édition 2020 leur permettent tout de même d’afficher un bilan positif à la fin de l’année. Si c’est le cas, alors les salons automobiles, dont celui de Genève, sont à risque.

24 mars : Ford s’associe à General Electric et 3M pour produire des respirateurs

Ford a décidé de s’associer à 3M  ainsi qu’à la filiale de General Electric, GE Healthcare, afin de fabriquer du matériel médical pour les hôpitaux américains. Cette triple entente permettra de produire 100 000 masques en plastique par semaine pour lutter contre la propagation du coronavirus.

23 mars : Toutes les usines Audi, Renault et Ford sont maintenant à l’arrêt, le contrôle technique repoussé de 3 mois

Les fermetures se sont enchaînées les 17, 19, 20 et 23 mars pour Ford. La production de leurs usines en Allemagne, en Roumanie, en Espagne, en Inde, en Afrique du sud, en Thaïlande, au Vietnam, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud a été suspendue temporairement, toujours en raison de l’épidémie du coronavirus.

Du côté du constructeur français, les usines Renault de Valladolid et de Palencia ont été fermées le 13 mars, suivi de celle de Flins (France) le 17 mars. Suivent aujourd’hui leurs unités de production en Amérique Latine. Enfin Audi a fini de fermer tous ses sites de production, soit l’usine d’Ingolstadt (Allemagne) et de Bruxelles (Belgique), de Gyor (Hongrie) et du Mexique. Date de reprise espérée : le lundi 13 avril.

Autre sujet, la Fédération des artisans de l’automobile et de la mobilité (FNA) a fait plié le gouvernement qui a finalement voté le report des échéances de trois mois pour le contrôle technique. Cela donne ainsi le droit à tous les automobilistes ayant une contrôle technique qui vient de périmer d’attendre trois mois de plus pour se mettre en règle.

20 mars : Bugatti et Bentley suspendent leur production

Bugatti a annoncé, dans un communiqué de presse, de l’arrêt de la production de son usine de Molsheim, à compter de ce vendredi 20 mars et jusqu’à nouvel ordre. Même son de cloche du côté de l’usine du constructeur anglais Bentley qui restera fermée 4 semaines à partir du 20 mars.

19 mars : Fermeture du Nürburgring

Les propriétaires ont fermé l’accès au circuit du Nürburgring et n’acceptent plus de visiteurs jusqu’au 19 avril prochain. Sessions ouvertes, championnats automobiles,  ou même événements privés, tout a été annulé. La course des 24 heures du Nürburgring, initialement prévue le 23 mai, a été reportée au 26 septembre prochain.

18 mars : BMW, Rolls-Royce et Porsche arrêtent leur production

Rolls-Royce, marque prestigieuse britannique, va arrêter la production de son usine de Goodwood à compter du 23 mars, et pour (minimum) deux semaines. Porsche également suit le même exemple, cessant toutes activités dans leurs usines de Zuffenhausen et Leipzig à partir du 21 mars, pour une période de deux semaines. Enfin, le groupe munichois (BMW) a annoncé l’arrêt de la moitié de sa capacité de production mondiale, soit ses usines européennes et de celle d’Afrique du Sud, et cela jusqu’au 19 avril.

17 mars : Volkswagen, FCA et Volvo suspendent leurs activités

En raison du coronavirus, les usines du groupe italien FCA ferment. Cela concerne les marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Jeep, Lancia et Maserati jusqu’au 27 mars. Côté Volkswagen, même chanson,. Leurs usines en Italie, au Portugal, en Slovaquie, en Espagne et en Allemagne (usine historique de la marque) ont cessé toutes activités.

Volvo Cars a annoncé l’arrêt de la production de ses usines de Belgique, Suède et Etats-Unis. Côté belge, le site pourrait ré-ouvrir vers le 5 avril. En Suède et aux Etats-Unis, on parlerait plus du 14 avril. Toutefois, ces réouvertures seront bien évidemment soumises à la validation des autorités sanitaires de ces pays.

16 mars : PSA ferme ses usines à son tour

Le groupe automobile français a annoncé la cessation d’activité de 15 sites européens jusqu’au 27 mars. C’est donc toute la production des modèles des marques qu’il représente qui sont à l’arrêt : Espagne (Vigo, Madrid et Saragosse), France (Hordain, Mulhouse, Poissy, Rennes et Sochaux), Allemagne (Eisenach et Rüsselsheim),  Royaume-Uni (Luton et Ellesmere Port), Pologne (Gliwice), Portugal (Mangualde) ou encore Slovaquie (Trnava).

14 mars : Ferrari suspend sa production

La firme italienne suspend sa production deux semaines (jusqu’au 27 mars). Elle évoque de “sérieuses difficultés” liées à l’épidémie de coronavirus et l’approvisionnement des pièces nécessaires à la construction de leurs supercars. Parallèlement, la famille Agnelli a fait un don de 10 millions d’euros à la Protection civile pour l’urgence Covid-19.

13 mars : Lawrence Stroll renforce son influence chez Aston Martin

Profitant de la conjoncture actuelle et de la chute décroissante de l’action Aston Martin, le fonds d’investissement mené par le milliardaire canadien Lawrence Stroll a injecté £75 millions de plus dans la société britannique pour atteindre 25% des parts de l’entreprise.

11 mars : Le Salon automobile de New York reporté

Initialement prévu entre les 10 au 19 avril prochains, les organisateurs ont repoussé le Salon automobile de New York à fin août/début septembre (28 août et le 6 septembre).

28 février : Le Salon automobile de Genève annulé

Les autorités sanitaires suisses ont imposé aux organisateurs d’annuler la 90e édition du Geneva International Motor Show. La décision fait suite aux recommandations de l’OFSP et du médecin cantonal genevois. Ce coup de théâtre, premier en date dans le secteur de l’automobile, a déjà des conséquences non-négligeables pour divers acteurs de cette industrie. Mention spéciale au constructeur Czinger qui a tout de même achevé la construction de son stand malgré l’annonce des organisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.