DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Lawrence Stroll profite du coronavirus pour s’emparer un peu plus d’Aston Martin

Par François - 14 mars 2020
Lawrence Stroll possède maintenant 25% d'Aston Martin

Alors que divers groupes automobiles souffrent du coronavirus, la valeur boursière de la firme anglaise plonge de la même façon et menace même la commercialisation du DBX (SUV). Heureusement pour elle, le fonds d’investissement mené par le milliardaire canadien Lawrence Stroll va s’offrir une part plus importante du gâteau Aston Martin en échange, une fois de plus, de son salut.

Depuis son introduction en bourse le 5 octobre 2018, Aston Martin a vu la valeur de son action chuter, passant de £1700 (1871€) à £206 (226€). En janvier, le fond d’investissement de Lawrence Stroll avait mis la main sur 16.7% des actions Aston Martin pour £182 millions. Ce deal intégrait également une clause actant une deuxième vague d’investissement dans un temps d’un montant de £318 millions pour un total de £536 millions.

Aujourd’hui, nos confrères d’Autocar nous apprennent que le milliardaire canadien a profité de la chute de l’action d’Aston Martin pour injecter £75 millions de plus dans la société britannique pour atteindre 25% des parts de l’entreprise. La réunion qui devait valider officiellement cette entente aurait du avoir lieu le 16 mars, pour les raisons sanitaires que l’on traverse tous en ce moment, cette dernière a été reportée à une date encore inconnue.

“L’environnement marché dans lequel nous évoluons connaît une épreuve difficile. Après la chute de l’action d’Aston Martin et divers échanges avec le conseil d’administration, nous avons convenu que le consortium d’investisseurs que je représente pourrait acquérir 25% des parts de la société en échange d’un soutien financier conséquent à court terme” a déclaré Lawrence Stroll.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.