DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
lundi, octobre 23, 2019

Le meilleur et le pire du salon de Francfort 2019

Par Julien - 10 septembre 2019

Vous connaissez déjà la saucisse de Francfort, mais connaissez-vous les saucisses du salon de Francfort ? Embarquons pour un petit tour des belles choses, et des créations un peu moins… réussies.

Meilleur

Commençons par les autos que l’on peut retenir de ce cru 2019. Evidemment, liste non exhaustive, et nous avons sélectionné celles qui nous paraissaient… intéressantes !

BMW Serie 1

BMW Serie 1

Et là, on ouvre le bal avec le modèle qui fait pester tout le monde depuis sa présentation. “Oui, tu te rends compte un peu, c’est scandaleux, ils ont abandonné la propulsion et le six cylindres !”. Kévin/Dylan/Enzo, calme toi : la très large majorité des clients de la Série 1 achète une 118d ou 120d en Europe, et se contrefout de la propulsion ou des six cylindres.

Au moins, maintenant, la Série 1 possède un vrai coffre, et plus d’espace à bord. Elle pourra ainsi rivaliser encore plus sérieusement avec la concurrence allemande. Et puis, en version M140i, il y aura toujours plus de 300 ch et quatre roues motrices avec une préférence pour le train arrière. Alors, elle est pas belle la vie ?

Porsche Taycan

Porsche Taycan

Evidemment, comment ne pas citer la Porsche Taycan. 0 à 100 en moins de 3 secondes, plus de 700 ch, quatre places, un look tout droit tiré du concept, un bel intérieur comme chez Tesla, la Taycan fait rêver. Surtout avec ses turbos, d’ailleurs. Les prix, en revanche, un peu moins : 150 000 et presque 190 000 € pour la Turbo S. Vous avez fumé quoi, chez Porsche, ces dernières années ?

Opel Corsa

Opel Corsa

En tant que bon franchouillard, on n’a de cesse de voir partout la Peugeot 208 dans la presse, mais selon nous, l’Opel Corsa (qui est en fait sa cousine) est plus… mature, moins m’as tu vue. Du coup, elle fait plus sérieuse, et tout aussi galbée. Opel semble avoir déjà réussi son coup avec une auto qui sera une menace directe pour la 208. Maintenant, plus qu’à attendre l’OPC…

Audi RS6/RS7

2019 Audi RS7

Forcément, le tandem tout en muscles de chez Audi Sport va faire des ravages auprès des visiteurs adolescents du salon de Francfort, et auprès des Youtubers. Mais c’est aussi et surtout un duo très réussi, avec un habitacle forcément irréprochable en matière de qualité d’assemblage, des performances de premier plan et un design qui a évolué tout en suivant la bonne voie. Bref, il n’y a pas grand chose à jeter, si ce n’est l’argent par les fenêtres.

Jaguar XJ

Teaser 2020 Jaguar XJ

Jaguar a dévoilé un premier teaser de la future génération de limousine XJ. L’actuelle a franchement vieilli, et la nouvelle devrait faire fort pour séduire à nouveau les clients de ne pas aller chez BMW/Audi/Mercedes. Comment les séduire ? En électrique. La future XJ sera en effet 100 % électrique, tout comme une certaine Tesla Model S.

Le pire

On vous cite ici quelques jolis ratés. Vous n’êtes pas d’accord avec notre liste ? Venez en discuter…

BMW Concept 4

2019 BMW Concept 4

BMW présente à Francfort ce qui sera la future Série 4. On pensait que la marque avait trouvé ses limites avec la calandre digne d’un Peterbilt, mais non, BMW fait toujours plus fort. Bientôt, la double calandre partira du bas du pare-brise pour arriver jusqu’à la lame avant, histoire qu’on ne la rate pas. Ah, et rétroéclairée, bien sûr.

Patron Nissan

Patron Nissan

Le patron de Nissan a remis sa démission après avoir eu un “trop perçu” dans le cadre de ses rémunérations. Cette histoire est quand même doublement drôle : d’abord parce que Hiroto Saikawa avait tout fait pour dégager Carlos Ghosn de la tête de l’alliance Renault-Nissan pour une histoire de magouille. Et puis, cette histoire de “trop perçu” : lorsque votre patron se trompe sur votre paye et vous donne trop d’argent, vous démissionnez, vous ? Tout ça, c’est plutôt pour cacher le fait qu’il a été incapable de renouveler la GT-R, oui…

Bugatti Chiron Super Sport 300+

Bugatti Chiron Super Sport 300+

Alors déjà, un nom à rallonge comme cela, c’est intolérable. Et puis, 3,5 millions d’euros pour 100 ch de plus qu’une Chiron, du carbone apparent et un châssis rallongé, tout en ayant une bride à 440 km/h alors que l’auto est capable d’aller tutoyer les 500 km/h. Franchement, quelle arnaque. On retourne scruter les bonnes affaires sur les Peugeot 3008 chez les mandataires, nous.

Ford Puma

Ford Puma (2019)

Le racé et élégant Puma est devenu un ours un peu trop gras. Ford a choisi ce nom pour un crossover urbain au look curieux, difficile à décrire. Certains adorent, d’autres détestent, mais il ne laisse pas indifférent, c’est sûr. On a tout de même choisi de le classer dans le pire du salon de Francfort, parce qu’on trouve que les constructeurs vont trop loin avec les SUV. Trop, c’est trop.

Lamborghin Sian

Lamborghini Sian

Même chose qu’avec le Ford Puma : qu’est ce que c’est que ce look tarabiscoté, chargé et pas franchement élégant. Lamborghini est parti d’une Aventador franchement réussie pour en faire un balaineau avec trois yeux de gobi sur chaque fesse. Heureusement que le V12 hybride rattrape la chose, mais si l’avenir du design Lamborghini est là, sous nos yeux, nous préférons rester en 2019.

Land Rover Defender

2020 Land Rover Defender

Le design de ce nouveau Defender est comment dire… difficile à appréhender. Certes bien dans l’esprit du concept, il n’empêche que Land Rover est peut-être allé un peu loin en matière d’avant-gardisme, pour un véhicule censé faire le bonheur des gens qui aiment la boue et crapahuter. Du coup, il se tournerait désormais presque vers une clientèle urbaine avec un tel style. Et c’est pas ce que l’on attend de lui : des SUV qui grimpent les trottoirs, nous en avons déjà assez, d’autant plus qu’il y a le Range Rover pour ça.

L'avis de Downshift

Ce salon de Francfort est devenu comme le Mondial de Paris : chiant, et trop centré sur les productions locales. Enlevez les marques allemandes, et il ne reste presque plus rien à voir. Heureusement qu’il reste le salon de Genève pour retrouver un peu de neutralité et de diversité. Allez, rendez-vous en Suisse au mois de mars  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.