DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Nissan, la banqueroute dans trois ans ?

Par Julien - 22 janvier 2020
Nissan faillite Carlos Ghosn

Cela peut paraître bien “gros” pour une marque aussi ancienne et importante à l’échelle mondiale que Nissan. C’est pourtant ce que pense Carlos Ghosn, qui avait confié à son avocat qu’il voyait Nissan faire banqueroute dans un futur proche.

Nissan, c’est près de 90 ans d’histoire, un riche passé au Japon et sur d’autres marchés comme les Etats-Unis, une présence à l’échelle internationale indiscutable et… des pertes. Malheureusement pour le géant nippon, ces derniers mois ont été compliqués, notamment en Chine et en Europe.

Se concentrer sur les USA

Le patron de Nissan l’a déjà confirmé, les efforts sont actuellement faits pour les Etats-Unis et redresser la situation. Chose qui semble effectivement se produire au pays des mangeurs de grande gastronomie. Malheureusement, qui dit “focus” sur les USA, dit que Nissan délaisse inévitablement d’autres marchés. A commencer par l’Europe, dont les pertes ont été d’environ 12 % l’an dernier.

Il faut dire que le catalogue n’aide pas : le nouveau Juke était en phase de lancement, le Qasqhai et le X-Trail sont vieillissants, et Nissan n’a pas d’offre séduisante dans les autres segments, à commencer par les citadines. Et face à une concurrence qui multiplie les nouveautés et les modèles (Groupe Volkswagen, Ford…), Nissan est forcément en difficulté.

Nous pourrions presque comparer la situation européenne de Nissan à celle, dans une mesure légèrement  différente, d’Alfa Romeo. Heureusement pour Nissan, le nouveau tandem Qashqai/X-Trail arrive en 2020.

La faillite, vraiment ?

Carlos Ghosn a confié à son avocat japonais qu’il voyait Nissan faire faillite d’ici deux à trois ans. Des propos assez radicaux à prendre bien entendu avec du recul. Mais les lourdes pertes financières de Nissan ces derniers temps (aggravés par les taux défavorables de change) ne rassurent pas.

Rappelons en tout cas que Carlos Ghosn avait en partie “sauvé” Nissan à l’époque des débuts de l’alliance. Mais il faut aussi rappeler que lors des très belles années pour l’alliance, c’était surtout Nissan qui ramenait les plus gros profits. Et pas vraiment Renault…

La punchline Downshift

Vous imaginez bien qu’avec une telle actualité, les projets tels que la GT-R ou la nouvelle Z sont tout sauf prioritaires. Mais tout n’est pas perdu : Nissan a produit une Leaf Nismo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.