DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Malus automobile : déplafonnement jusqu’à 20 000€ d’ici 2020

Par François - 16 décembre 2019
Malus sportives 2020

Bruno Le Maire vient de déposer un amendement au projet de loi de finances 2020, avec un malus maximal passant de 10 500 € à 20 000 €, et visant à soutenir les sous-traitants de l’industrie automobile française.

Rappelez-vous, il y quelques semaines, l’actuel ministre de l’Economie et des Finances vous avait annoncé vouloir vous faire payer vos sportives plus chères, en déplafonnant le malus automobile. Une envie motivée avec un double objectif : lutter contre les voitures les plus polluantes et soutenir la filière automobile grâce aux 50 millions d’euros supplémentaires issus de la hausse du malus.

Précisons tout de même que cet amendement sera discuté une nouvelle fois à l’Assemblée nationale dans les jours à venir. Malheureusement pour nous, à moins que tous les députés se dressent contre cette loi pour le plaisir de contrer le gouvernement Macron, ces derniers ne semblent pas montrer de réelle opposition.

Mais “heureusement”, dans notre grand malheur, ce qui aurait pu devenir un plafond sans limite pour les grosses pollueuses a tout de même été limité à un malus maximal fixé à 20 000 €, contre les 12 500 € en 2020 initiaux et les 10 500 € actuels. Mais quoi qu’il en soit, les sommes vont probablement continuer à grimper ! A ce titre, nous vous avons résumé la situation ci-dessous avec les nouveaux paliers NEDC corrélé et WLTP proposés par le gouvernement.

NEDC corrélé : à partir de 173 g de CO2/km jusqu’au 29 février 2020

La première grille de déplafonnement du malus, anciennement capée à 12 500 euros, débute avec un rejet de 173 g/jm (12 552 euros) et va jusqu’à 184 g/km (20 000 euros).

  • 173 g/km : 12 552 €
  • 174 g/km : 13 109 €
  • 175 g/km : 13 682 €
  • 176 g/km : 14 273 €
  • 177 g/km : 14 881 €
  • 178 g/km : 15 506 €
  • 179 g/km : 16 149 €
  • 180 g/km : 16 810 €
  • 181 g/km : 17 490 €
  • 182 g/km : 18 188 €
  • 183 g/km : 18 905 €
  • 184 g/km : 19 641 €
  • Supérieur à 184 g/km : 20 000 €

WLTP : à partir de 201 g de CO2/km à partir du 1er mars 2020

La seconde grille de déplafonnement du malus commence à 201 g/km (12 552 euros) et va jusqu’à 212 g/km, devenant ainsi le nouveau plafond du malus en WLTP.

  • 201 g/km : 12 552 €
  • 202 g/km : 13 109 €
  • 203 g/km : 13 682 €
  • 204 g/km : 14 273 €
  • 205 g/km : 14 881 €
  • 206 g/km : 15 506 €
  • 207 g/km : 16 149 €
  • 208 g/km : 16 810 €
  • 209 g/km : 17 490 €
  • 210 g/km : 18 188 €
  • 211 g/km : 18 905 €
  • 212 g/km : 19 641 €
  • Supérieur à 212 g/km : 20 000 €

Malus auto 2020 : les sous-traitants français sauvés ?

Grâce, ou à cause, de cet amendement, Bruno Le Maire compte bien débloquer 50 millions d’euros supplémentaires pour la filière automobile de France. Or, nous craignons que ses calculs soient un poil optimistes. En effet, ce malus maximal, qui fait déjà beaucoup de mal au segment des sportives “abordables” va finir de l’enterrer. Ainsi, on doute que les volumes de vente des sportives présentes sur les catalogues des constructeurs généralistes augmentent, bien au contraire.

Plusieurs exemples frappants nous viennent à l’esprit si l’amendement était voté par l’Assemblée nationale :

  • Renault Mégane 4 RS : malus de 17 490 € en boîte manuelle et 10 488 € en boîte automatique
  • Honda Civic Type R : malus de 10 488 € en boîte manuelle
  • Ford Focus ST : 16 149 € en boîte manuelle et 19 641 € en boîte automatique

1 Commentaire

  1. Avatar XAVIER FRELIN dit :

    Commencez a expliquer a votre gosse qui a un poster d auto dans sa chambre ,qu il faut qu il arrete de rêver.. quelle tristesse
    Je fais partie de la dernière generation qui aura pu se payer la caisse du poster de sa chambre d ado!
    si on voulait reellement limiter la pollution générée par ces caisses, on ferait en sorte qu elles soient limitées en kilométrage par an par exemple…afin d inciter les proprios a ne pas les utiliser en daily….c est un exemple…mais pour le coup cela limiterait la pollution sans tuer la filiere auto sportive en france … et les emplois qui vont avec …car on le sait… quand on a une passion on ne compte pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.