DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
dimanche, septembre 18, 2019

Bugatti pourrait dévoiler une hypercar one-off hors de prix à Genève

Par François - 11 février 2019
Une hypercar one-off Bugatti à Genève ?

Alors que la dernière Bugatti en date est affichée au prix de 5 millions d’euros, la firme alsacienne pourrait présenter une véritable folie à Genève. Une hypercar one-off proposée à plus de trois fois le prix de la Divo !

Chez Bugatti, on a tout d’abord cru à une blague. Mais lorsque c’est Ferdinand Piëch, petit-fils de Ferdinand Porsche (fondateur du groupe Volkswagen), qui vous passe une commande, on s’exécute. Il est donc question d’une hypercar one-off, développée sur la base de la Divo, pour l’incroyable somme de 16 millions d’euros. A ce prix, on espère que la différence de prix se justifiera par un design retravaillé et une évolution de son moteur W16 quadri-turbo développement (actuellement) 1500 ch. Sinon, octogone ! 😉

En pleine célébration de ses 110 ans, cette hypercar devrait être exposée sur le stand Bugatti au salon automobile de Genève (7 au 17 mars), avec une certaine Chiron Sport “110 ans” Edition à ses côtés…

Ce qui reste néanmoins aussi intéressant que la voiture est la personne qui l’a commandée. Alors que Ferdinand Piëch était Président du conseil de surveillance du groupe depuis 2002, il démissionna de cette position en 2015 (juste avant le scandale du dieselgate), avant de revendre ses actions et se désengager totalement de Volkswagen en 2017. Depuis, il a “traverser la rue mais n’a pas retrouvé d’emploi”, alors il noie probablement son chagrin dans une hypercar unique en son genre, et bien trop chère et sans histoire pour prendre de la valeur avec le temps…

Enfin, notez que dans un communiqué officiel, Tim Bravo, Directeur de la communication Bugatti a déclaré “J’ai pris connaissance de ce rapport. Il en va de la politique de Bugatti de ne pas commenter les spéculations ou rumeurs entourant notre marque”. On est d’accord qu’il n’a pas dit que c’était faux n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.