DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Honda Integra Type R (1998 – 2000) : pistarde homologuée route

Par François - 21 mars 2020
dossier youngtimer Honda Integra Type R

La Honda Integra Type R ou “ITR” est une expérience automobile sur quatre roues. Tout le savoir-faire accumulé au fil des années compétitives par Honda semble avoir été condensé dans une seule voiture. Sans compromis à l’extérieur, à l’intérieur ou sous le capot avec notamment un rendement 106 ch/L, la japonaise reste encore une référence aujourd’hui.

Dans les années 90, bien qu’entourée de nombreuses sportives, l’Integra Type R était un mouton noir. Son design ne laissait par les passants indifférents, tant la promesse sportive était évidente à l’œil. Son grand aileron (pour l’époque), ses jantes 15 pouces à bâtons ou encore ses sièges baquets rouges qu’on aperçoit de l’extérieur donnent le ton instantanément. Notez que pour ceux qui n’aiment pas les voitures blanches et ont l’âme d’un importateur automobile, d’autres marchés (Belgique, Suisse, Allemagne, Italie) ont eu le droit à des livrées différentes : rouge, noir ou jaune.

Honda Integra Type R

Moteur (B18C6 VTEC)

Le cœur de l’Intégra Type R avait tout pour performer dès le départ. Le bloc B18C6 était doté de bielles et soupapes allégées, un vilebrequin renforcé à huit paliers, des conduits d’admission polis à la main ou un encore un échappement spécifiquement pour optimiser le couple disponible à bas régime. Un bagage digne d’une voiture de course surtout quand son moteur de 1.8L de cylindrée sortait 190 chevaux et 178 Nm de couple, soit un rendement 106 ch/L, du jamais vu pour l’époque.

Grâce à son moteur VTEC, la sportive japonaise était capable de vous propulser à partir de 7300 tr/min jusqu’à son rupteur à 8650 tr/min. Si les 4 cylindres Honda ne sont pas connus pour être mélodieux, ce manque est remplacé par une moteur qui hurle au delà des 6000 tr/min, installant une toute autre ambiance sonore dans l’habitacle de l’Integra Type R.

On obtient un respectable 6,9 secondes au 0 à 100 km/h. Un temps qui saurait encore concurrencer certaines sportives à traction bien plus récentes qu’elle (Clio 3 RS, Fiesta 6 & 7 ST, Polo 6 GTI, Clio 4 RS, etc.). Toutefois, nous vous déconseillons de prêter attention à sa jauge d’essence, qui descendra rarement sous la barre des 9-10L/100, pour les plus lents d’entre-vous. Après, on ne lui a jamais demandé d’être économique, bien au contraire !

Moteur VTEC ITR

Au volant d’une Honda Integra Type R

La japonaise mérite son surnom de “pistarde homologuée route”, tellement l’auto fait dans le sans compromis. On croirait presque que Honda a sélectionné toutes les cases “upgrade” sur Need For Speed : différentiel hélicoïdal à glissement limité sur le train avant, ressorts court, suspensions à double triangulation, barres anti-rapprochement en aluminium, châssis rigidifié (passages de roues, montants de pavillon), sièges baquets, aileron, etc.

Résultat, l’Integra Type R est aussi agile que performante, grandement aidée par son poids de seulement 1125 kg. Même si ce n’est “qu’une” traction, elle offre une tenue de route excellente en courbe comme en ligne droite. et reste à l’aise sur bitume sec ou mouillé. Son freinage a été pensé en conséquent avec quatre disques, de 282 mm ventilés à l’avant et de 260 mm pleins à l’arrière. L’ABS vous aidera d’ailleurs à éviter de faire des plats sur les pneus et “tirer tout droit” pour tous vos freinages tardifs.

L’ITR est une voiture sportive au maniement brut sur les petites routes. Très efficace de manière générale, elle offre encore aujourd’hui un comportement sain et incarne une plateforme parfaite pour commencer sur circuit. Un constat qui est encore vrai aujourd’hui puisque la Civic Type R (FK8), dotée d’un look toujours aussi prononcé (et même d’avantage), est bien plus à l’aise sur circuit qu’en ville, malgré son homologation route.

Honda Civic Type R vs Honda Integra Type R

Bilan

La Honda Integra Type R a fait rêver plus d’un “hondiste”. Agile et très performante, elle s’adresse à un public qui a déjà fait le tour des CRX EE8, EG6 VTI ou Prelude 2.2i VTEC. Très à l’aise sur des petits routes de campagne, c’est sur circuit qu’elle excelle. Un moteur atmosphérique, presque 200 chevaux, une boîte de vitesses manuelle et un poids plume : que demander de plus ?

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.