Ford Fiesta ST

Il y avait une époque où les citadines sportives étaient nombreuses. Mais plus aujourd’hui, puisqu’on n’en compte que deux : la Volkswagen Polo GTI et surtout la Ford Fiesta ST. La marque à l’ovale bleu a profité du cycle WLTP et d’un contexte favorable pour “tuer le game”.

A la sortie de la Fiesta ST l’an dernier, il ne restait que la Renault Clio RS Trophy en rivale. Une bien bonne auto, mais avec le renouvellement de la Clio, c’est la version Renault Sport qui va prendre sa retraite. Et laisser le champ complètement libre à la Fiesta ST, qui plus est, pour une longue période.

En pleine phase de cycle WLTP, Ford a su passer sans encombre avec son moteur Ecoboost quand Peugeot se retrouvait devant l’obligation d’arrêter prématurément la 208 GTI, qui allait de toute façon être arrêtée quelques mois plus tard avec le renouvellement de la citadine.

Du coup, aujourd’hui, il ne reste plus qu’une seule rivale à la Fiesta ST, et elle n’est pas des plus menaçantes : la Volkswagen Polo GTI. Beaucoup plus chère, plus bourgeoise et moins amusante, l’Allemande ne peut pas soutenir la comparaison face à la Fiesta, vendue à partir de 23 700 €, quand la Polo demande au minimum… 29 120 €. Les deux, on le rappelle, développant 200 ch.

Mais alors, qu’est-il arrivé ? Où sont passées toutes les citadines sportives qu’il y avait au milieu des années 2000 ? Alfa Romeo Mito QV, Abarth Punto, Skoda Fabia RS, Seat Ibiza Cupra, Peugeot 208 GTI, toutes ont disparu ou n’ont pas été renouvelées. Il resterait bien la Mini Cooper S, mais c’est du premium, bien plus cher, et plus “bourgeois” là aussi. Non, vraiment, Ford se retrouve dans une position de quasi monopole qui ne peut plus durer. La petite américaine est excellente, mais maintenant, les autres, il faut se réveiller !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.