DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Nouvelle Mini Cooper SE : nouvelle surprise en matière d’autonomie

Par François - 16 décembre 2019
Mini Cooper SE (Mini E) et son autonomie

Bien que l’arrivée du cycle d’homologation WLTP a permis de nous rapprocher un peu plus de l’autonomie réelle d’une voiture électrique, par rapport au cycle NEDC, il existe encore une marge conséquente entre les performances annoncées d’un constructeur et l’usage réel. La Nouvelle Mini Cooper SE nous le prouve une fois de plus…

Le Nouvelle Mini Cooper SE (ou Mini E) est l’une des citadines actuelles les plus agréables à regarder, mais elle est loin d’être la reine de l’autonomie avec sa batterie de 32.6 kWh. Selon le cycle d’homologation WLTP, la firme (allemande) anglaise annonce une autonomie de 230 km. Toutefois, comme la Porsche Taycan, l’EPA (le WLTP américain) annonce une réalité plus pessimiste, soit 177 km.

Pourquoi croire l’EPA ?

Historiquement, l’EPA (Environment Protection Agency) est régulièrement reconnu par la presse mondiale pour ses essais et ses résultats beaucoup plus proches de la réalité que ceux du cycle européen, NEDC comme WLTP. Ainsi, il est devenu coutumier chez nous d’aller voir ce que disait “l’Oncle Sam” avant de se prononcer sur l’autonomie d’une nouvelle voiture électrique.

Ces chiffres, qui devraient se confirmer post-livraison, feraient de la Nouvelle Mini Cooper SE la citadine avec le moins d’autonomie, se situant en dessous de ses concurrentes directes telles que la Volkswagen e-Golf (2020) et ses 198 km, ou encore la BMW i3 (2019) et ses 246 km. Alors certes, la BMW i3 possède une batterie plus grosse (42.2 kWh), tout comme la VW e-Golf (35.8 kW), mais les résultats de l’EPA de la nouvelle citadine anglaise sont plutôt logiques si vous rapportez l’autonomie à la taille de sa batterie.

Une bonne nouvelle pour les leaders de l’électrique en France ?

Pas vraiment. Là où les Renault Zoé et Nissan Leaf+ règnent pour l’instant en maître sur le marché de l’électrique, il ne faut pas sous-estimer la Nouvelle Mini Cooper SE. Bien que handicapée par son autonomie, ou encore son prix (à partir de 37 600€ en finition de base), l’anglaise possède quelque chose que ses concurrentes n’ont vraiment encore pas : un look.

Evidemment, cela ne fait pas tout. Mais dans un monde ou l’ADN d’une marque, les valeurs qu’elle dégage et surtout le statut social qu’elle offre est important, la Nouvelle Mini Cooper SE promet de leur voler quelques parts de marché. De plus, l’arrivée d’un nouveau géant dans “le game” de l’électrique ne devrait pas faciliter l’expansion commerciale des deux co-leaders. Nous voulons bien sûr parler de la future Volkswagen ID.3, dont nous attendons encore les données EPA, disponible en trois configurations :

  • 45 kWh : version entrée de gamme (330 km d’autonomie WLTP)
  • 58 kWh : version intermédiaire (420 km d’autonomie WLTP)
  • 77 kWh : version haut de gamme (550 km d’autonomie WLTP)

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.