Nismo Nissan GT-R

On attend toujours (enfin, surtout François) la nouvelle Nissan GT-R. En attendant, un responsable de la marque a confié que la future GT-R pourrait avoir une fonctionnalité que ni vous, ni nous n’avions envisagée.

Chez Downshift, nous sommes divisés. Il y en a qui n’en peuvent plus d’attendre la nouvelle Nissan GT-R et qui prient le dieu Nissan chaque soir au bord du lit (François), d’autres qui aiment l’auto sans forcément en faire toute une histoire (Thomas), et d’autres encore, comme Audric et moi, à qui ça en “touche une sans faire bouger l’autre“. Vous nous passerez l’expression qui ne remet pas en cause les qualités intrinsèques et indiscutables de l’auto, évidemment.

Mais alors, que nous réserve la nouvelle GT-R ? Le responsable du planning produit chez Nissan, Philippe Klein, a confié qu’il ne fallait pas désespérer (sans blague) et que la future GT-R allait être une référence en matière de sportivité.

Quoi, c’est tout ? On enfonce les portes ouvertes et puis salut ? Non, Monsieur Klein nous en apprend une bonne : “la dernière Nismo a effectué le tour du Nürburgring en 7 minutes et 8 secondes avec Michael Krumm au volant. Vous pourriez ainsi choisir le réglage “Michael Krumm” et laisser faire l’auto autour de la piste. Quelque chose que la plupart des gens n’auraient jamais pu faire devient soudainement accessible“.

Vous ne rêvez pas, l’intéressé parle d’un mode autonome sur piste pour la GT-R, histoire de faire des temps de pilote tout en sirotant un bon petit saké. Bon, ceci dit, si cette fonctionnalité est bien prévue, elle sera facultative pour le conducteur. Voyez ça comme un simple “easter egg”. “Hybride”, “autonome”… bon, le prochain truc, c’est quoi ? La GT-R sera finalement un SUV ? Ne parlons pas de malheur.

LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.