DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Daily Driver – Kia Stinger GT V6 3.3 : consommation, budget, coûts

Par Downshift - 10 janvier 2020

Qu’attendre en matière de coûts sur une grande berline à moteur V6 biturbo ? Sans surprise, un bilan plutôt coquet, mais l’entretien ne devrait pas être une folie, mis à part une grosse maintenance à 90 000 km.

Il est au final difficile de juger des capacités du V6 en matière de frugalité puisque le poids de l’auto cache toute efficience du moteur, qui a près de 1900 kg à mouvoir. La transmission intégrale rajoute évidemment quelques décilitres dans l’appétit déjà important de la Stinger. Pour le reste, voici notre bilan.

– SOMMAIRE –

Rappel : nous n’effectuons pas de calcul du PRK (prix de revient kilométrique) comme le font certains de nos confrères pour une raison toute simple : il se base sur des variables trop changeantes/incertaines, comme le financement (crédit, LOA…), la décote, l’assurance (qui dépend évidemment du profil du propriétaire) ou encore le prix d’achat (qui varie fortement en fonction des remises). Contrairement à des professionnels comme l’Argus, nous nous concentrons donc sur des critères simples et peu ou pas fluctuants : planning d’entretien, prix des pneus, coût en carburant, malus, achat (sur prix catalogue).

Carburant

On le rappelle, il s’agit d’un usage “daily”. Nous avons donc emmené la Kia Stinger GT comme n’importe quelle autre auto, même si, évidemment, nous nous sommes fait plaisir dès que les conditions le permettaient. La climatisation et la radio étaient toujours activées.

Plein N°1

  • 6,1 litres, 76 km
  • 100 % départementale, peu de dénivelé, mode Eco
  • Consommation réelle : 8,1 l/100 km
  • Consommation ordinateur de bord : 8,0 l/100 km

Plein N°2

  • 21,66 litres, 190 km
  • 40 % départementale, 10 % ville, 50 % autoroute, mode normal/Sport, peu de dénivelé
  • Consommation réelle : 11,6 l/100 km
  • Consommation ordinateur de bord : 11,4 l/100 km

Nous avions également relevé une consommation moyenne de plus de 15 l/100 km sur la première soirée de test, qui s’est faite sur un peu moins de cent kilomètres, mais en mode Sport avec une conduite plus virile. Mais comme cela ne rentre pas dans le cadre d’un usage “Daily” normal, nous n’en avons pas tenu compte dans les pleins.

Budget – Kia Stinger GT

  • Puissance fiscale : 26 CV
  • Prix moyen carte grise : 1300 €
  • Rejets CO2 : 188 g/km (NEDC), 240 g/km (WLTP)
  • Malus : 20 000 € (2020, NEDC Corrélé), 20 000 € (au 1er mars 2020, WLTP)
  • Prix véhicule (catalogue) : 60 900 €
  • Prix moyen pneu avant (selon gamme et marque) : entre 100 et 220 €
  • Prix moyen pneu arrière (selon gamme et marque) : entre 80 et 250 € (Pilot Sport Cup 2)
  • Prix disque avant : 222 € HT (donnée après-vente Kia)
  • Prix disque arrière : 194 € HT (donnée après-vente Kia)

Entretien

Contrairement à d’autres autos du segment qui ont des intervalles d’entretien plutôt espacées, Kia semble vouloir jouer la carte de la sécurité avec la Stinger GT. En effet, les révisions sont à faire tous les ans ou… 12 000 km. C’est peu, mais c’est comme ça. Et pensez également qu’il faudra compter une grosse révision à 90 000 km pour vérifier le jeu des soupapes et faire la purge complète du liquide de refroidissement.

Nous n’avons pas eu les autres détails du programme d’entretien mais sachez que, comme sur n’importe quelle transmission intégrale, un suivi en entretien de la boîte et du pont sont importants, notamment en cas d’usure inégale des pneumatiques qui pourraient faire forcer la transmission quatre roues.

– SOMMAIRE –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.