DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Audi : un futur proche sans pommeaux ni boutons dans l’habitacle

Par François - 16 décembre 2019
Intérieur Audi RS Q8

La technologie à bord a drastiquement évolué rien qu’au fil de cette dernière décennie. La où les écrans faisaient leur apparition à la fin des années 90 dans quelques modèles premium(*), ces derniers sont devenus un équipement quasi-obligatoire de nos jours. Aujourd’hui, la guerre technologique s’articule plutôt sur le nombre et la taille de ces écrans. Mais dans le futur, Audi, souvent visionnaire, pense qu’il n’aura pas de place dans l’habitacle pour un pommeau et des boutons.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’Audi vient de dévoiler un nouveau super-SUV, le RS Q8, avec 600 chevaux sous le capot. Mais à l’intérieur, la révolution technologie est aussi en marche, avec l’arrivée de trois écrans, un combiné d’instrumentation numérique (face conducteur) et deux centraux (photo ci-dessous). Ces derniers prennent une place conséquente à l’intérieur du SUV, et laisse peu de place aux boutons et au pommeau plus traditionnels.

Intérieur du Nouveau Audi RS Q8

Un futur 100% numérique, mais Audi va prendre son temps…

Dans une interview de nos confrères de Motor Authority, on apprend que le constructeur allemand d’Ingolstadt compte bien continuer de digitaliser les intérieurs de ses véhicules. Marc Lichte, patron du design Audi, a déclaré que la firme se débarrasserait à terme de tous les pommeaux et les boutons présents dans les habitacles de leurs modèles, au profit d’un intérieur 100% numérique et en réalité augmentée. Cela signifie une expérience 100% tactile, accompagnée de technologies du type affichage tête haute ou même avec un seul écran horizontal comme sur la future Honda E.

Marc Lichte comprend néanmoins qu’un tel univers ne pourra pas plaire à tout le monde. Ce dernier indique qu’il s’efforcera à fusionner le meilleur de ces deux modèles, créant ainsi une évolution des intérieurs Audi et non une révolution, au risque de perdre des clients. Rappelez-vous, Marc Lichte est le même officiel de chez Audi qui a fermement critiqué la guerre que menaient la plupart des constructeurs sur la taille des jantes.

(*) Buick Riviera de 1986

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.