Le constructeur Aspark vient de publier une vidéo de son Owl qui pourrait bien être la première voiture homologuée route à passer sous la barre des 2 secondes au 0 à 100 km/h !

A l’occasion du dernier Salon de Francfort (2017), le constructeur japonais Aspark avait présenté son hypercar électrique, la OWL . Alors oui, j’en entends déjà certains qui rirent dans le fond de la salle. Certes, “Owl” veuille dire “Hibou” en français (19/20 en option anglais au BAC ma gueule!), mais ces performances pourraient bien faire taire les plus septiques d’entre vous…

Grâce à deux moteurs électriques de 435 ch chacun, 800 Nm de couple, un poids de 850 kg (fibre carbone à gogo) ou encore des jantes en magnésium, les images que l’on voit dans la vidéo (ci-dessus) montrent une Aspark Owl qui expédie le 0 à 60 mph (96 km/h) en 1,921 secondes. Converti en KM/H, on doit est toujours en dessous des deux secondes !!!

Alors oui, soyons transparent et honnête, dans la vidéo on voit bien que l’Aspark effectue un burn-out avant son run afin de chauffer ses pneus. Pneumatiques qui d’ailleurs ne sont pas homologués “route”. Mais tout de même, du côté du pays au soleil levant, la prouesse technologie est maintenant “à portée d’asphalte” !

Aspark Owl sur le salon de Francfort en 2017
La Aspark Owl lors du salon IAA Francfort (2017)

Cette Aspark surfe sur la tendance électrique et pourrait bien faire de l’ombre aux autres futures hypercars en développement comme la Project One, la Valkyrie ou encore Tesla Roadster. Rappelons aussi que dans la famille des “informations un peu moins importantes”, l’Aspark aura une autonomie d’à peine 150 km. Elle sera chaussée en jantes 19 pouces à l’avant, et 20 pouces à l’arrière. Enfin, avec une longueur de 4,83m de long et des hanches de 1,94m de large, c’est un beau bébé. A titre de comparaison, c’est un poil plus imposant qu’une Lamborghini Aventador.

Aspark pourrait ainsi contrecarrer les plans de la Tesla Roadster de Elon Musk en commercialisant la Owl avant la hypercar électrique du milliardaire. Mais surtout, le nippon pourrait être le premier constructeur à passer sous la barre des 2 secondes avec une voiture homologuée route.

En 1988 un homme n’a pas partagé cet article et a pris feu instantanément. Maintenant c’est vous qui voyez si vous voulez le partager ou non…

Source : YouTube

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.