Alors que les projecteurs étaient braqués sur la Mercedes-AMG Project One, une surprise nous ait venu du Japon avec l’hypercar électrique nommée Aspark Owl. Le seul chiffre à retenir : 2 secondes pour atteindre 100 km/h.

Alors que la presse auto et les fans étaient amassés en masse autour du stand Mercedes-AMG pour la présentation de la Project One, la nouvelle hypercar électrique allemande, le constructeur japonais Aspark nous présentait la Owl.

Habillé de la tête au pied en fibre de carbone, la Aspark Owl souhaite faire de l’ombre à la Project One, la Valkyrie ou encore Tesla Model S P100D. Donc en effet, le nom de cette hypercar “Owl” (en anglais “Hibou”). Voulu ou non, on peut dire sans risque que le nom ne fait pas peur du tout … En revanche, quand on s’intéresse aux quelques chiffres que la marque a donné, là on a peur, dans le bon sens. DEUX SECONDES. Il lui faudrait seulement deux secondes pour expédier le 0 à 100 km/h !

Aspark Owl - IAA Francfort 2017

La Aspark Owl sera équipée de deux moteurs de 435 ch chacun, pour presque 800 Nm de couple. Et étant donné qu’elle pèse pas plus de 850 kg grâce à du carbone à gogo ou encore des jantes en magnésium, un kit aéro digne d’une voiture du Mans, ainsi qu’une transmission intégrale, autant vous dire que les 2 secondes au 0 à 100 km/h, on y croit !

Pour les autres informations un peu moins importantes, ou presque, la voiture aurait une autonomie de 150 km. Ensuite, on trouve des jantes de 19 pouces à l’avant, et 20 pouces à l’arrière : un standard maintenant chez les hypercars. Enfin, les dimensions sont assez importantes, puisqu’elle fait 4,83m de long et possède des hanches de 1,94m de large ! Si comme nous vous n’êtes pas du tout une flèche en géométrie, on est sur des dimensions légèrement plus importantes qu’une Lamborghini Aventador.

Enfin, comme on se fou pas de votre gueule, on a scanné tout l’internet pour trouver des leaks des essais du prototype (vidéo YouTube ci-dessus), et ON A TROUVÉ ! Voici donc la Aspark Owl avec seulement un châssis et ses moteurs. Autant vous dire que ce qu’on voit est très encourageant ! On utilise le terme encourageant car la marque japonaise n’a pas encore communiqué une date, un prix ou un lieu de fabrication. Elle nous a indiqué cependant qu’un prototype était fonctionnel et se baladait déjà au Japon “undercover”. Ce dernier doit ainsi être la base de ce qu’on voit dans cette vidéo …

Mais surtout, quel votre avis sur la Aspark Owl ?

Galerie : Aspark Owl

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here