DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Toyota Yaris TS (2001-2006) : mini-GTI

Par François - 26 avril 2020
Dossier youngtimer Toyota Yaris TS

Toyota n’a pas toujours été le pro-hybride qu’on connaît aujourd’hui. Dans les années 90/2000, de nombreux modèles sportifs ont été commercialisés, dont une petite citadine répondant au nom de Yaris TS.

Pour pouvoir se définir comme une vraie GTI, Toyota va respecter l’une des règles les plus importantes de ce segment. La Yaris TS affiche ainsi plus de 100 chevaux pour un poids sous la tonne. Première casse cochée ! La firme japonaise n’était pas résolue à laisser tout l’espace aux Citroën Saxo VTS et Peugeot 106 S16.

Toyota Sport va lui offrir des pare-chocs spécifiques (avec antibrouillards intégrés à l’avant), des jupes latérales, des jantes alliage 15 pouces, ou encore des rétroviseurs reprenant la teinte de la carrosserie. Toute pour clairement marquer une différence avec une Yaris “normale”. Bien évidemment, ce look est complété par les écussons TS, présents sur la calandre grillagée et le coffre de la petite sportive.

Toyota Yaris TS

Moteur

Le capot Yaris TS cache un moteur 4 cylindres VVT-i 16 soupapes de 1497 cm3. Cette technologie à distribution variable est comparable à celle du VTEC Honda, en offrant de rapides montées dans les tours, mais sans être aussi violent. Victime de sa petite cylindrée, la mécanique est linéaire et l’effet “coup de pied au derrière” est ici quasi-imperceptible.

Avec un comportement moteur souple à bas régime, elle remplie néanmoins la fonction première d’une citadine, sportive ou non. La course vers la zone rouge semble arriver toujours trop tôt. Heureusement, le poids plume (950 kg) de la Yaris TS ne pénalise pas trop ses performances déjà limitées. Toyota a pris le temps de réfléchir pour sa boîte de vitesses et opte pour une version manuelle dotée d’un étagement court, favorisant les reprises.

Résultat, la petite bombinette japonaise développe 105 chevaux et 143 Nm de couple. Son chrono n’a pas de quoi bousculer la concurrence avec un temps de 9 secondes au 0 à 100 km/h. Voyez plutôt la Yaris TS comme un moyen de s’amuser en solo sur des petites routes sinueuses. Toutefois, ne l’intégrez jamais dans une conversion de sportives, car même si elle en a le caractère, ses performances ne lui permettent pas de de parler à la table des adultes…

Fiche technique synthétique de la Toyota Yaris TS

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Alimentation : injection électronique
  • Transmission : traction (avant)
  • Puissance : 105 ch à 6000 tr/min
  • Couple : 143 Nm à 4200 tr/mn
  • 0 à 100 km/h : 9,0 secondes
  • Boîte de vitesses : 5 rapports (manuelle)
  • Poids : 950 kg
  • Vmax : 190 km/h

Moteur Toyota Yaris TS

Au volant de la Toyota Yaris TS

Après avoir lu notre paragraphe sur le moteur, vous allez regretter d’avoir lu celui-ci sur son châssis, ou penser que Toyota aurait pu gonfler son 4 cylindres. Les petites sportives sont choses communes depuis les années 80, et la clientèle de ce genre de véhicule est devenue exigeante.

La Yaris TS ne déçoit pas. Elle est joueuse sans être incontrôlable, et impose que peu de roulis sur routes sinueuses. La motricité ne souffre d’aucune critique sur sol sec. Son châssis abaissé de 20 mm offre une belle garde au sol, et son freinage à suffisamment de mordant pour pardonner les quelques anticipations tardives dans les virages.

Dommage que la position de conduite soit terrible, dans le mauvais semble. La sonorité du VVT-i est plaisante, toutefois la faible insonorisation de l’habitacle vous montera rapidement à la tête sur autoroutes ou sur les longs trajets. Une chaussée mouillée sera synonyme de patinage supérieure à la normale, sans être lié au choix des pneumatiques. Pourtant la Yaris TS dispose d’un système antipatinage (phase 2). Le confort à bord est dans l’ensemble correct.

Toyota Yaris TS

Bilan

Animée par une mécanique de caractère, et un comportement routier joueur, on regrette que la Toyota Yaris TS n’ait pas quelques poneys en plus sous le capot. Dommage, car son châssis est digne de figurer parmi les références de la catégorie. Après quelques minutes passées derrière son volant, vous quitterez l’habitacle avec le sourire, mais un sentiment de voiture qui aurait pu offrir plus. Notez que l’absence de l’ABS et de l’antipatinage sur le phase 1, sera plus appréciée des “puristes”.

Acheter une Toyota Yaris TS

Côté occasion, il y a de quoi se faire plaisir. Comptez entre 1500 et 3500 euros. Ne vous laissez pas avoir par la fièvre de la surcote, car certains essayeront de vous la vendre aux alentours des 5000 euros, voir plus. A moins que cela soit une première main, de moins de 100 000 km, ne prenez même pas la peine de contacter le vendeur. Ou sinon, attendez l’arrivée du monstre à 4 roues motrices que compte commercialiser Toyota en 2020 : la GR Yaris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.