DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Lancia Thema 8.32 (1986-1992) : du Ferrari sous le capot

Par François - 20 avril 2020
Dossier youngtimer Lancia Thema 8.32

En 1986, la relation amoureuse entre Lancia et Ferrari donne vie à nouvel enfant. Après la Stratos, c’est au tour d’un modèle moins extrême, et typé luxe/confort, de voir le jour : la Lancia Thema 8.32. Créée pour opérer au repositionnement haut de gamme de la marque, la berline italienne va faire plus de bruit de que ventes.

Conscient que ses motorisations classiques (120 ch, 150 ch et 165 ch) ne feront jamais trembler ses concurrentes allemandes, et qui règnent en maître sur ce segment, Lancia va écouter les bons conseils d’un français (cocorico!), André Chardonnet (le plus gros distributeur/importateur de voitures italiennes en France à son époque). La variante Thema 8.32 (pour 8 cylindres et 32 soupapes) sera commercialisée en 1986 avec un fort ADN Ferrari sous le capot.

Lancia Thema 8.32

Niveau look, elle est caractéristique des modèles “carrés” propres aux années 80. Elle est le fruit du coup de crayon du grand designer Giorgetto Giugiaro. La présentation intérieure est particulièrement soignée. On retrouve notamment un cuir fauve Poltrona Frau, du bois précieux sur la planche de bord et les plastiques sont presque tous bannis. A peu de chose près on pourrait se croire dans une ancienne Jaguar.

Le niveau d’équipement est généreux à condition de sortir le chéquier. De série, la firme italienne vous offre les sièges, les vitres et les rétros électriques. Le reste des équipements est en option : toit ouvrant électrique, cuir intégral, climatisation, banquette arrière électrique et chauffante, sièges avant chauffants et à mémoire de forme, téléphone, et télévision arrière. Mention spéciale aux appuie-tête arrière qui s’abaissent électriquement quand vous passez la marche arrière. La Lancia Thema 8.32 s’impose comme une référence luxe, mais au détriment d’une note très salée. Bien que son niveau d’équipement soit parmi les meilleurs de sa catégorie, elle reste plus chère que la plupart de ses concurrentes, et presque deux fois plus chère que sa cousine chez Alfa-Romeo, la 164 V6 (1987-1997).

Intérieur de la Lancia Thema 8.32

Moteur

C’est l’atout majeur de la voiture, et la raison pour laquelle vous avez surement cliqué sur cet article par curiosité. C’est bien vrai, son V8 provient de la Ferrari 308 QV. Mais Lancia ne va pas immédiatement rentrer le moteur au chausse-pieds sous le capot de la Thema. Avant cela, le firme italienne va lui apporter quelques modifications afin de le rendre plus coupleux et moins brutal. L’objectif n’est pas de proposer un moteur rageur et criard dans cette berline “de luxe”, mais plutôt un agrément de conduite typé confort. Quoi qu’il en soit, en 1986, elle devient la traction la plus puissante de monde.

Résultat, la Lancia Thema passe de 240 ch (308 QV) à 215 chevaux et 285 Nm de couple. Le V8 est couplé à une boîte de vitesses à 5 rapports très bien étagée et assez précise. Le 0 à 100 km/h est expédié en 7-8 secondes, pour une Vmax de 240 km/h. Plutôt respectable pour une berline de 1400 kg. En ligne droite, elle tient tête à ses concurrentes (Renault 25 V6 turbo, BMW E28 M535i, Audi V8 Quattro, etc). Cela changera en 1990 avant l’arrivée de la redoutable Mercedes 500 E (W124).

A l’usage, on est avant tout sous le charme de sa sonorité. Fermez les yeux pendant vos accélérations (ne le faites pas hein!) et vous pourriez vous croire dans une vraie Ferrari. Le V8 offre de belles relances une fois que vous êtes lancés sur la route. Petit bémol, le gain de couple dessert parfois la Lancia Thema sur sol mouillé, ou la motricité envoyée au train avant est trop importante. De plus, en l’absence d’antipatinage, sur sol sec, certains chevaux seront perdus sur les premiers rapports. Comprenez que la Lancia Thema est parfaite pour jouer sur l’autoroute. Toutefois, les départs arrêtés au feu rouge et les routes sinueuses ne sont pas son terrain de jeu.

Fiche technique synthétique de la Lancia Thema 8.32

  • Moteur : 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes
  • Alimentation : injection électronique Bosch KE3 Jetronic
  • Transmission : traction (avant)
  • Puissance : 215 ch à 6750 tr/min
  • Couple : 285 Nm de couple à 4500 tr/mn
  • 0 à 100 km/h : 7-8 secondes
  • Boîte de vitesses : 5 rapports (manuelle)
  • Poids : 1405 kg
  • Vmax : 240 km/h

Moteur Ferrari de la Lancia Thema 8.32

Au volant de la Lancia Thema 8.32

Avec un moteur V8 assez lourd, le nez de la Lancia Thema avait tendance à pencher vers l’avant. La firme italienne a dû modifier le châssis en conséquence avec de larges triangles sur le McPherson associés à une barre antiroulis avant et arrière. Le freinage est emprunté à la Delta Integrale, couplé à un ABS Bosch, mais ce dernier est tout juste ce qu’il faut. On pourrait presque dire que la Lancia possède un peu de Citroën en elle puisque suite aux critiques de la presse et de ses clients, la phase 2 recevra une suspension à amortissement variable Boge, piloté hydrauliquement.

Derrière le volant, on comprend rapidement que l’on a à faire à une berline dotée d’un comportement routier typé confort et non sportif. Entre sa suspension qui tâchera d’avaler toutes les aspérités de la route pour ne pas vous secouer, et un moteur modifié pour favoriser les accélérations linéaires et non rageuses, la Lancia Thema a clairement choisi son camp. Toutefois, quand vous aurez compris que cette dernière est le sleeper parfait, et non une GTI en quête de routes sinueuses, vous pourrez enfin profiter de l’italienne.

lancia-thema-8.32-3

Bilan

Avec un moteur si atypique sous une carrosserie italienne en phase avec les standards de la fin des années 80, voici peut être le meilleur sleeper de son époque. Doté d’un moteur d’horloger, un intérieur luxueux et des équipements généreux (en option), il manquait peu de choses pour la rendre redoutable. Malheureusement, le constructeur italien préféra lui offrir un comportement routier tourné vers le confort, bradant ainsi ses atouts sportifs, le tout en échange d’un très gros chèque.

Acheter une Lancia Thema 8.32

Côté occasion, l’italienne se fait assez rare. Toutefois, par rapport à son prix neuf très élevé à l’époque, sa cote a beaucoup diminué au fil des années. Comptez entre 10 000 et 15 000 euros pour un modèle en bon état et sous la barre des 150 000 km. Acheter une Lancia Thema c’est opter pour une voiture que peu de personnes connaissent, mais aussi une berline qui surprendra par ses “performances” et sa sonorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.