DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Ford Puma 1.7 Zetec (1997-2002) : chat méchant

Par François - 27 avril 2020
Dossier youngtimer Ford Puma 1.7 Zetec

Ne vous fiez pas à ses lignes douces, voir féminines. La Ford Puma cache un félin sous le capot, capable d’être aussi bien agile que performant. Une petite GTI très abordable de nos jours, et habile pour se fondre dans la masse en usage daily.

Ford a mis le paquet pour la commercialisation de la Puma en se payant les services de Steve McQueen (la pub TV est plus bas dans l’article), star et acteur principal de Bullitt. Ironiquement, et en guise de clin d’œil, la scène se déroule également dans les rues de San Francisco, comme dans le film.

On aime ou on aime pas, mais la Ford Puma dispose d’un ligne assez atypique. La version 1.7 se distingue par ses jantes alliage de 15 pouces avec pneumatiques montés en 195/50, un garnissage intérieur avec inserts bleus ou encore des sièges RECARO avec couture bleues et réglage électrique en hauteur du siège conducteur. Les finitions sont globalement à la hauteur de la réputation de Ford à l’époque, c’est à dire en dessous du niveau de qualité de ses concurrentes. Mentions spéciales aux plastiques de mauvaise facture et aux éléments imitation aluminium. L’insonorisation est correct mais l’équipement de série aurait pu être généreux si la Ford Puma n’avait pas oublié la climatisation.

Ford Puma 1.7 Zetec

Moteur

Le bloc 1.7 est l’un trois moteurs proposés sur la Ford Puma, mais aussi le plus puissant avec 125 ch. Une version spéciale de la Ford Puma (Zetec-SE; 155 ch) sera également commercialisée à 500 exemplaires au Royaume-Uni. Elle impressionnera notamment pour son exceptionnelle tenue de route. Ce nouveau moteur est un dérivé des moteurs Sigma de Ford. Ces blocs appelés Zetec ont été conçus en partenariat avec Yamaha, et exclusivement pour ce modèle coupé.

La version 1.7 qui nous intéresse aujourd’hui à la particularité d’être dotée d’un collecteur d’admission en aluminium et non en plastique comme sur les Puma 1.4 (90 ch) et 1.6 (105 ch). Mais surtout, il est le seul à recevoir l’adjonction du système VCT (admission variable). Cette technologie offre plus de souplesse lorsque vous êtes à bas régime, et vous aide à prendre facilement des tours si vous souhaitez aller caresser la ligne rouge. Le moteur est couplé à une boîte de vitesses (courte) à 5 rapports, et très bien étagée.

Résultat, la Ford Puma développe 125 chevaux et 157 Nm de couple. Elle affiche un temps de 9,4 secondes au 0 à 100 km/h, ce qui est respectable sans être incroyable. Le moteur est punchy et sera un allier lors de vos sorties sur routes sinueuses, mais déportez-vous immédiatement sur le côté si vous voyez une Citroën Saxo VTS ou une Peugeot 206 S16 dans le rétroviseur. Mais si c’est une Opel Tigra, sa concurrente principale, vous êtes tranquilles !

Fiche technique synthétique de la Ford Puma 1.7 Zetec

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Alimentation : injection indirecte + calage d’admission variable VCT
  • Transmission : traction (avant)
  • Puissance : 125 ch à 6300 tr/min
  • Couple : 157 Nm à 4500 tr/mn
  • 0 à 100 km/h : 9,4 secondes
  • Boîte de vitesses : 5 rapports (manuelle)
  • Poids : 1039 kg
  • Vmax : 196 km/h

Au volant de la Ford Puma 1.7 Zetec

Avec une base châssis provenant de la Fiesta Mk4 (1995), qui lui même reprend la base d’une version remaniée de la Fiesta Mk3 (1989), tout tendait à penser que les trains roulants de la Ford Puma sentaient le sapin… Or, le constructeur américain a tenu à apporter un soin particulier à son comportement routier. Crémaillère de direction assistée, McPherson à l’avant et bras tirés à l’arrière, le coupé devient un félin agile et rigoureux, et accroche bien le pavé.

Le plaisir de conduite est bien là, et sa direction est précise. Rassurante et prévenante avec son sous-virage progressif, elle ne cherchera pas à vous tuer. Capable d’être très civilisée en ville et ne pas se faire remarquer, elle saura aussi vous montrer son côté rageur si vous décidez de sortir les griffes.

Intérieur de la Ford Puma 1.7 Zetec

Bilan

La Ford Puma 1.7 Zetec coche toutes les cases du segment des GTI. Elle offre une ligne atypique, reste relativement économique (7L/100) sur la route et en entretien, mais incarne aussi une alternative aux françaises de son époque, bien qu’un peu moins performante. Légère, agile et fiable, elle propose un rapport prix/prestations assez convaincant, et d’autant plus face à un marché de l’occasion très abordable.

Acheter une Ford Puma Zetec

Côté occasion, elle est donnée. Vous trouverez votre bonheur entre 1500 et 2500 euros pour les modèles sérieux, soit en bon état et avec moins de 150 000 km. Quelques projets restaurations peuvent être trouvés à partir de 500 euros, mais nous ne le recommandons pas quand on connaît son prix moyen en occasion, énoncé précédemment. Globalement, l’offre de Ford Puma est plus ou moins abondante, et il y a toujours une dizaine de modèle en vente rien que sur leboncoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.