DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Volkswagen : le V5, l’histoire d’un moteur vraiment bizarre

Par Julien - 2 avril 2020
Moteur V5 Volkswagen

Les moteurs en “V” ont toujours un nombre de cylindres pair. Logique… ou pas. Chez Volkswagen, un jour, on s’est dit qu’il serait intéressant de déséquilibrer un moteur pourtant déjà au point. Et le pire, c’est qu’ils l’ont produit.

Imaginons une seconde la teneur de la réunion chez Volkswagen au début des années 90 :

  • Wolfgang, notre VR6 est quand même super bon ! Mais il faut qu’on soit visionnaires…
  • Tu penses à quoi Hans ?
  • Et si on virait un cylindre ?
  • Voilà, ça c’est avant-gardiste, j’aime. Go !

Plus sérieusement, Volkswagen est la seule marque à avoir produit, dans l’ère moderne, un tel moteur. Il existait bien des V5 ailleurs, mais c’était plutôt sur des motos… Lancé en 1997 sur plusieurs modèles : Golf, Bora, Passat, New Beetle. Contrairement à Oldsmobile, qui avait travaillé sur un moteur V5 dans les années 80, Volkswagen n’a pas directement cherché à équilibrer le moteur. La marque américaine avait pourtant eu une brillante idée : mettre la pompe d’injection à la place du sixième cylindres, ce qui permettait notamment un gain de place.

Chez Volkswagen, le VR5 a simplement cinq cylindre, le sixième étant bouché. Basé sur le VR6, il s’agit d’un bloc très fermé à 15°, à culasse unique (en aluminium), produit dans un premier temps avec deux soupapes par cylindres (150 ch) avant de passer à 4 soupapes par cylindres (170 ch). Pour l’équilibrage, Vokswagen a travaillé sur le vilebrequin (masses, etc). L’autre particularité est la longue variable des conduits d’admission et d’échappement, comme cela est expliqué dans cette vidéo.

Le constructeur allemand n’a vendu ce moteur qu’en Europe, et il est bon de noter que la Seat Toledo y a également eu droit, même si les exemplaires sont rares. Si vous trouvez une Golf 4 V5, par exemple, ne vous attendez pas à un foudre de guerre, y compris en 170 ch. Les performances sont très modestes, mais le moteur offre tout de même une sonorité relativement amusante et une souplesse (surtout en 10 soupapes) agréable. Ce sera donc plus pour l’exclusivité que pour taper de la Golf GTD préparée aux runs du vendredi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.