DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

V8 vs électrique sur circuit : le plus endurant est une surprise (ou pas)

Par Julien - 26 décembre 2019
Autonomie voiture électrique circuit

Nous sommes prêts à le parier : vous êtes certainement convaincu que sur le Nürburgring, conduite à fond les ballons, une électrique ne tient pas plus d’un tour. Et pourtant…

Les personnes que vous allez voir en vidéo ont fait que ce beaucoup de médias auraient dû faire depuis bien longtemps (nous y compris). Mais eux, ils y ont mis les formes. Ils sont partis d’Angleterre avec un Jaguar I-Pace, le SUV électrique, pour aller aligner des tours sur le Nürburgring et rentrer ensuite par la route au Royaume-Uni, pendant que les frontières sont encore ouvertes et que les Britanniques sont encore ouverts sur le monde.

En face du véhicule familial au Jaguar, deux autos monstrueuses : une F-Type SVR et une XE SV Project 8. Les deux autos sont utilisées sur le Nürburgring par le pilote phare local, Dale Lomas, “Ring Taxi” en XE SV Project 8 et habitué des Jaguar.

Un V8, ça boit aussi

On oublie trop souvent à quel point la consommation moyenne d’une voiture de performances égales à une grosse électrique est énorme. En face d’une Tesla Model S de dernière génération, il faut y mettre au moins une BMW M550i, voire M5, qui ont des V8. Et en face du Jaguar I-Pace, des autres Jaguar à moteur V8, qui n’arrivent pas à aligner plus de trois tours de la grande boucle allemande, la faute à un appétit trop prononcé.

L’I-Pace, lui, peut boucler entre 4 et 6 tours du Nürburgring. En clair, une électrique peut théoriquement faire plus de tours d’une thermique (qui a son réservoir stock, pour que le duel soit équilibré), d’autant plus que l’électrique récupère de l’énergie, tandis que le sans-plomb est définitivement perdu.

Et la recharge ?

Au moment d’aller recharger, il faudra compter une demi-heure sur une borne de type Ionity pour pouvoir repartir à l’assaut du circuit. Et de toute façon, il est toujours bon de couper un peu l’effort de l’auto pour laisser refroidir les batteries et les freins, comme sur n’importe quelle thermique. Après tout, 4 à 6 tours du Nurb’, cela fait entre 80 et 120 km…

Le problème, comme le souligne cette vidéo, c’est qu’il faut au moins autant de temps pour faire le plein sur ce circuit. Eh oui ! La foule est tellement importante que la queue pour aller se ravitailler en or noir est presque aussi grande que celle du premier jour des soldes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.