DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
jeudi, novembre 17, 2019

Un nouveau malus, cette fois sur le poids, est à l’étude

Par Julien - 7 octobre 2019
Malus poids véhicule

On démarre la semaine avec une “excellente” nouvelle : plusieurs députés ont déposé un amendement au projet de loi sur les finances pour taxer les véhicules trop lourds. Et vu les limites choisies, un paquet d’autos seraient concernées.

Plusieurs députés ont proposé des amendements à la loi PLF (projet de loi des finances), qui prévoit le budget 2020 de la France. Parmi eux, un nouveau malus sur le poids des véhicules. Ces députés s’appuient sur un long rapport de l’organise “France Stratégies” (qui n’est autre qu’un organisme… de l’Etat), dans lequel il était préconisé certaines choses pour améliorer la qualité de l’air et réduire l’impact des transports.

Le rapport disait notamment de s’attaquer au poids des véhicules par un système de bonus/malus : un bonus pour les plus légers, un malus pour les plus lourds. Histoire de freiner un peu la croissance des SUV. Ces députés ont donc repris cette idée avec cet amendement, qui doit encore être voté par l’Assemblée nationale lors de la création du PLF final.

Le malus ferait mal, très mal : 15 € par kilogramme au dessus de 1300 kg (pour les thermiques) et au dessus de 1600 kg (pour les électriques). Pour une Renault Mégane R.S Trophy, cela ferait 1785 € de malus, en plus des 12 500 € à venir l’an prochain à cause des 183 g/km. Faites le calcul : pour le prix du malus total de cette Mégane, vous avez le montant d’une Ford Fiesta ou d’une Renault Clio neuve d’entrée de gamme.

On le rappelle, donc, cet amendement doit encore passer le stade du vote définitif. S’il le passe, les ventes de voitures neuves en France en 2020 pourraient prendre un sacré coup. Il n’empêche, ce malus a un mérite : soulever un problème récurrent de l’industrie auto. Selon les députés, la hausse du poids depuis des années “surcompense la baisse des émissions gagnée via l’optimisation des rendements des moteurs ou l’amélioration de l’aérodynamique”. Et il y a un autre souci rarement évoqué : plus un véhicule est lourd, plus il endommage les routes, qui demandent des budgets énormes pour être à nouveau bitumées…

L'avis de Downshift

Avec une telle loi, un BMW X7 M50i aurait : 12500 € de malus de CO2 + 18825 € de malus de poids + 8000 € de malus de puissance fiscale : 39325 € de malus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.