DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
mardi, octobre 24, 2019

Toyota a construit son propre “Nürburgring” au Japon

Par François - 29 avril 2019
Nürburgring Toyota

Fini les allers-retours en Allemagne pour tester sa sportive. La firme japonaise vient finir de poser la dernière pierre de son Toyota Technical Center à Shimoyama, avec notamment une portion de 5,3 km s’inspirant du célèbre Nürburgring Nordschleife.

En Europe, le Nürburgring est un circuit référence pour les constructeurs qui cherchent à parfaire les derniers réglages de leurs sportives et supercars. Toutefois Toyota, se situant aux antipodes du Nürburgring, a décidé il y a quelques années de construire sa propre version de la boucle allemande. Aujourd’hui, la firme nippone annonce qu’une partie de ce complexe est désormais fini et opérationnel.

Nürburgring Toyota

Comme le Nürburgring, la version japonaise est située dans un paysage volontairement “accidenté” et “montagneux”, à environ 30 minutes du QG Toyota, mais la comparaison s’arrête là. Le circuit dispose d’une élévation compilée de 75 m, contre 300 m pour le Nürburgring. Actuellement, déjà 50 personnes travaillent sur le site, avec une majorité de pilotes. A terme, tout le complexe devrait accueillir 3300 personnes. Toyota s’est engagé à contribuer au renouvellement des sols arborés détruits, ainsi qu’à créer d’autres espaces de verdure dans la région.

Mais l’objectif pour Toyota, outre le fait de gagner du temps et de l’argent sur le développement de leurs voitures, est de créer le même type d’engouement que celui gravitant autour du Nürburgring (sans l’héritage sportif). La firme japonaise n’est donc pas fermée à ouvrir ses portes à d’autres constructeurs, moyennant deal financier, pour qu’ils effectuent leurs essais.

Nürburgring Toyota

Le reste du complexe Toyota sera entièrement fonctionnel et abouti d’ici 2023, et aura coûté au total 300 milliards de yens, soit 2,4 milliards d’euros. Au delà de la partie R&D au centre et au tracé qui l’entoure, le constructeur japonais proposera une boucle pour les essais destinés aux hautes vitesses ainsi que plusieurs circuits fidèles “aux conditions des routes du monde entier”. Hypothétiquement, cela signifie peut-être que ces derniers seront parsemés de nids-de-poule, véritable marque de fabrique de nos routes de campagne ?

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.