Volvo 245 Swap Lamborghini

Ne rigolez pas, mais aujourd’hui, les breaks Volvo en propulsion sont devenus collector. Mais alors, pourquoi le massacrer avec un moteur japonais ? Le propriétaire, qui disait “s’ennuyer” avec le 2JZ, a fait un deuxième swap assez dingue.

La génération des Volvo 240 est idéale pour le swap. Il y a une plateforme de transmission arrière, la baie moteur est généreuse en espace et le moteur est en position longitudinale. Et comme Volvo avait inséré un six cylindres sous le capot de sa 240/245 à l’époque, il n’y a qu’un pas avant de se dire qu’on pourrait swapper pour un y mettre un autre six cylindres.

Chose qu’a faite ce propriétaire qui a transféré un 2JZ de Toyota Supra sous le capot du gentil break suédois. Mais ce Scandinave a rapidement trouvé que cette configuration “n’était plus très excitante” (ce sont ses propres mots). Quand on vous disait qu’un 2JZ, c’était un peu trop surcôté !

Mais alors, que mettre à la place ? Ah, tiens, ça tombe bien, notre homme dispose d’une Supra et d’une… Lamborghini Gallardo, dans son garage. Exit, donc, le moteur de la japonaise qui retourne sous son capot original, et bienvenu au V10 italien. Vous imaginez un peu la tâche titanesque de faire rentrer un si gros moteur sous le capot de la 245, d’autant plus que ce moteur aura subi un crash avec de gros dommages au niveau du bloc moteur. Enfin, dernier obstacle et non des moindres : trouver une transmission qui rentrera dans les soubassements de la 245 et ira avec le V10. Mais si notre homme arrive à régler tout ça, on lui décerne la couronne du meilleur sleeper de l’histoire de l’automobile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.