DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Supercar 80’/90′ | Mercedes-Benz CLK GTR (1997-1999)

Par Maxime - 20 août 2020
Mercedes-Benz CLK GTR

Mercedes est une marque que l’on associe généralement plus à des berlines haut de gamme qu’à de véritables sportives. Il y a bien évidemment les modèles badgés AMG, mais ils appartiennent plus à la catégorie des coupés sport et des GT qu’à celle des supercars. Mais dans les années 90, le constructeur Allemand a accouché d’une voiture qui est restée gravée dans la mémoire de tous ses fans. On parle de la Mercedes-Benz CLK GTR.

L’histoire commence lorsque Mercedes souhaite s’engager dans le championnat FIA GT1. La règlementation de l’époque imposait aux constructeurs de produire en série le modèle voulu, afin de pouvoir l’homologuer dans une compétition automobile. C’est d’ailleurs comme ça que sont nées certaines des voitures les plus connues, à l’instar de la BMW M3. Mercedes se plie donc au règlement, et donne naissance en 1997 à l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre, la CLK GTR. Même si l’appellation « CLK » existait déjà au sein de la gamme Mercedes, cette version GTR n’en reprend que les optiques. Tout le reste est fait sur mesure, à commencer par un kit carrosserie digne de l’aéronautique. L’auto est plus basse, plus large, plus longue… Bref, plus tout que la CLK de base. A ce kit carrosserie de l’espace s’ajoutent tout un tas d’appendices aérodynamiques chargés d’augmenter l’appui. Les suspensions, plus typées course, sont également spécifiques à ce modèle.

La CLK GTR embarque un moteur noble, un V12 maison d’une cylindrée de 6,9 litres et développant 612 chevaux et 775 Nm de couple. Tout cela permet à la CLK GTR de balayer l’exercice du 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, et de monter à 323 km/h au maximum. Toute la puissance passe au sol uniquement via les roues arrière, et ce à l’aide d’une boite séquentielle ultra rapide à six rapports. Même si la Mercedes sort six ans après la Bugatti EB110, et malgré ses 50 chevaux supplémentaires, ses performances sont inférieures à celles de la Française, équipée d’une transmission intégrale plus efficace. Cependant, la CLK GTR n’en demeure pas moins une auto exceptionnelle, même aujourd’hui.

Mercedes-Benz CLK GTR

Mercedes ne s’arrête pas là puisque cinq exemplaires de la CLK GTR Roadster seront produits en 2002, et une version Supersport de 700 chevaux verra le jour la même année. Quant à la CLK GTR standard, la marque n’en produira que vingt exemplaires, et pas un de plus. Sa rareté, vous vous en doutez, n’en fait pas la voiture la plus abordable du monde. Vendue à l’époque l’équivalent de 1,7 million d’Euros, elle en vaut actuellement beaucoup plus. Sa côte atteint aujourd’hui des valeurs situées entre cinq et dix millions d’Euros, une babiole n’est-ce pas ?

La Mercedes CLK GTR était, et demeure toujours, une auto d’exception de la même trempe que les plus grandes ( Ferrari F50, McLaren F1, Bugatti EB110… ). Ses performances, son comportement sur circuit et sa précision en faisaient, et en font encore aujourd’hui, une arme redoutable d’efficacité. Aucune Mercedes actuelle ne peut se targuer d’être aussi efficace qu’elle, les modèles d’aujourd’hui ne servant essentiellement qu’à brûler des pneus sur des ronds-points. Cette CLK GTR est la preuve que Mercedes a un jour été capable de fabriquer des voitures vraiment efficaces sur un circuit, ne laissant pas la moitié de leur gomme derrière elles.

LIRE AUSSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.