DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

SEAT Minimó : ivre, il change le logo de la Twizy

Par François - 25 février 2019
SEAT Minimó

Ce n’est pas une blague. Non, Renault n’a pas vendu l’un de ses modèles à SEAT. Ce concept-car 100 % électrique est bien une “création” du constructeur espagnol, et il s’agit bien d’un modèle différent de la Twizy, qui répond au doux nom de “Minimó”.

Alors avant de commencer, imaginez ceci. Chez Downshift, étant donné que nous n’avons pas encore des locaux en plein centre de New-York du fait que vous ne cliquez pas assez sur nos articles, nous avons un groupe iMessenger privé. Et bien c’est le CHA-OS. Le chaos à savoir : qui aura l’honneur de littéralement décharger sa brouette de punchlines sur ce concept-car trop proche du design de la Twizy.

SEAT Minimó (2)

La Minimó vient d’être introduite par SEAT en marge du Mobile World Congress, et comme la française avant elle, elle partage sa vision de la mobilité de demain. En conférence de presse, Luca de Meo, président de SEAT, a déclaré “la SEAT Minimó a été développée pour faciliter la mobilité en zone urbaine. Elle représente également une solution pour les sociétés d’autopartage en quête d’un véhicule capable de servir ce genre d’objectif”.

La légende de “señor Pedro”, designer de la Minimó

Ce qu’il a oublié de dire, c’est que son designer produit (qu’on appellera “Pedro” sans jouer la grosse carte du cliché) a dû abuser sur la sangria. Dans une soirée d’ivresse totale, il a probablement pris les plans de la Twizy, du papier calque, avant d’apposer le logo SEAT sur la carrosserie du concept-car. Avant de se coucher, la légende raconte qu’il se regarda dans son miroir et s’est dit à lui même : “Frère, ils n’y verront que du feu. T’es un vrai champion !”.

SEAT Minimó (3)

Sortez la mitrailleuse à punchlines

Ce n’est pas fini. “Le meilleur d’une voiture et d’une moto” nous dit SEAT. En réalité, sans jouer les trolls, c’est plutôt le pire d’une voiture et d’une moto. Comme la Twizy, la Minimó est trop grande pour se faufiler entre les voitures comme une moto et est trop petite pour être prise au sérieux et pratique comme une voiture. Sans parler de la sécurité. Avec un gabarit de 2,5m de long et 1,2m de large, paye tes angles morts en ville pour l’éviter. Et attention, pour le bien de cette punchline, j’aimerais préciser que la nouvelle Renault Twingo mesure 3,6m de long pour 1,7m de large.

Cerise sur le gâteau, du haut de sa tour d’ivoire, SEAT pense que la Minimó pourra se garer aux côtés des motos sur leurs places attitrées. Bien que cela soit un fait et l’objectif initial du constructeur, on voit qu’ils n’ont jamais garé leur vélo ou trottinette électrique sur une “place moto” ! Pour résumer, la Minimó n’a de raison de vivre que pour acheter le pain le dimanche matin ou se rendre de l’autre côté de la ville quand le métro ou les bus (moins chers) sont en grèves, et seulement si vous n’êtes pas véhiculés. Même en ville, vos sessions “craquage” IKEA en amoureux ou les courses alimentaires de la semaine pour votre conjoint et vos 2-3 enfants, vous oubliez.

On fait volontairement du mauvais esprit, mais vous aurez compris pourquoi j’espère…

SEAT Minimó (4)

Enfin, nous sommes en 2019, ne lui enlevons donc pas le fait qu’elle sera bourrée d’électronique. Non, ce n’est pas une punchline cette fois-ci, mais bien un compliment. Équipée d’une connexion 5G, elle proposera toute une batterie de fonctionnalités : Android Auto, limitateur de vitesse en fonction de l’âge du conducteur, Google Assistant, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.