DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
dimanche, août 21, 2019

Retrofit : et si c’était l’avenir pour les Youngtimers et anciennes ?

Par Julien - 21 juin 2019
Retrofit voiture

Et si nous parvenions à redonner une seconde jeunesse à des voitures à fort kilométrage mais dont la structure est en bon état ? C’est le but du retrofit : convertir une voiture thermique en électrique, pour lui donner une seconde vie. Et ça pourrait devenir réalité en France en 2020.

En France, la loi est claire : il est strictement interdit de modifier un véhicule, et notamment de toucher à sa mécanique, sous peine de ne pas être couvert par l’assureur en cas de problème. C’est d’autant plus vrai pour les “swap“, dont le procédé est simple : échanger son moteur par un autre, différent (plus puissant, plus gros, d’une autre marque).

Malheureusement, nous sommes dans le pays d’Europe le plus restrictif en matière de modifications. Si l’on veut toucher à son auto, il faut ensuite (théoriquement) passer par une nouvelle homologation et avoir, en plus, l’accord du constructeur de la voiture. Bref, le parcours du combattant, pour pas grand-chose, finalement.

Retrofit pour tous ?

Sauf que, grâce à certains spécialistes du retrofit, nous pourrions avoir un assouplissement de la loi dès 2020. Les négociations ont débuté avec le ministre des Transports et devraient aboutir d’ici la fin d’année. Le but serait de rendre légal et plus aisé la transformation d’une voiture thermique en électrique.

Prenons un exemple simple : une Renault Clio 3 âgée d’une dizaine d’années dont la mécanique affiche 350 000 km. Le moteur est rincé, mais pas la caisse ni le reste (intérieur, électronique…). Plutôt que de jeter une voiture encore tout à fait valable et sûre pour la route, certaines entreprises proposent de la transformer en électrique. Il y a même un spécialiste qui le fait en 4 heures, et pour 5000 €. Une somme rentabilisée en à peine trois ans. Evidemment, à ce prix, ne vous attendez pas à un moteur de Tesla et des batteries pour faire 800 km sur une charge, mais si vous voulez faire de la ville, vous aurez alors une voiture avec une seconde vie, qui ne demandera presque aucun entretien.

Et il y a mieux : avec l’électrique, d’autres avantages s’offriront à vous comme le stationnement gratuit dans certaines villes, les facilités d’accès à certaines zones, etc.

Et les anciennes ?

Evidemment, pour que cette pratique soit encadrée et légale, il faudra que le gouvernement désigne pour chaque modèle les spécificités des modifications. Et ça ne se fera pas pour toute la production automobile passée, ce serait bien trop compliqué. Les professionnels de la transformation de voiture de collection (et Youngtimers) militent donc pour des “swap” à titre individuel et réalisables sans trop de contraintes administratives. En clair, une 320i E36 coupé qui revendiquerait 500 000 km au compteur pourrait théoriquement passer à l’électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.