DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Pour survivre, Aston Martin va adopter la stratégie Ferrari dès 2020

Par François - 12 avril 2020
Aston Martin veut la jouer comme Ferrari

Malgré les deux grandes rentrées d’argent de Lawrence Stroll, représentant d’un fond d’investissement, Aston Martin reste fragile. La crise sanitaire de coronavirus n’aide pas non plus et la firme anglaise qui va devoir rapidement relever la tête à la fin de l’épidémie.

Andy Palmer, CEO d’Aston Martin, s’est confié à nos confrères anglais d’Autocar en indiquant que l’arrivée du milliardaire canadien dans le capital (qui détient maintenant 16,4% de la marque) ne venait pas sans nouvelles supplémentaires. Toute la stratégie de la marque va changer dès cet année, sous l’impulsion de Stroll. Aston Martin compte ainsi reprendre le business model de Ferrari, en devenant plus élitiste, et en sortant des volumes plus faibles mais à meilleures marges. Andy Palmer parle même de devenir le “Ferrari anglais”, bien qu’à notre sens McLaren endosse déjà ce rôle.

Le CEO promet moins de voitures dès 2020, pour mieux se focaliser sur la rentabilité de chaque modèle. Cette comparaison cache une réflexion intelligente, mais en terme de chiffres cela n’a pas de sens pour le moment. L’année dernière, Aston Martin a produit 5800 véhicules, contre 10 131 pour Ferrari, sans compter que la firme anglaise souhaite commercialiser un modèle “vache à lait”, le SUV DBX, afin de générer plus de cash.

Non, le problème est d’avantage marketing, et c’est sur ce point que Andy Palmer compte sur l’expérience de Lawrence Stroll, ancien importateur de Ferrari (en plus d’en être un collectionneur). L’objectif est d’améliorer la porté et la qualité du réseau commercial dans le monde, mais aussi d’ouvrir aux clients des services d’ultra-personnalisation comme le fait déjà Ferrari. Proposer différentes finitions de sièges c’est bien, mais proposer de personnaliser la forme des motifs ou la couleur des surpiqûres, c’est mieux !

La suite on la connaît, Aston Martin va d’avantage se tourner vers des modèles à moteur central arrière tels que la Valkyrie et le V12 Speedster (déjà dévoilé) cette année, ou la Valhalla en 2021/2022. Andy Palmer insiste aussi sur le fait que la marque travaille actuellement sur un nouveau V6 hybride issu de l’expérience gagnée en Formule 1. Moteur qui devrait rejoindre la gamme prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.