BMW Série 1

L’actuelle BMW Série 1 arrive en fin de carrière mais elle sera encore proposée à la vente pour plusieurs mois. L’occasion d’avoir de belles… occasions. Voici nos conseils.

La BMW Série 1 est une offre de choix pour qui cherche une voiture plaisante à conduire, avec un minimum d’espace et avec une transmission arrière. Eh oui, c’est la dernière du genre, alors profitez-en. Et tant qu’à faire, tournez vous vers le marché de l’occasion récente, qui présente pas mal d’avantages : prix plus faibles qu’en neuf, kilométrages peu élevés, voitures soignées si achetées dans le réseau.

Les différentes versions de BMW Série 1

La Série 1 F20 (et F21 pour la version trois portes) a été lancée en 2011. Elle a donc déjà huit ans de carrière et pas mal de variantes derrière elle. Les diesels sont toujours présents avec du 114d, 116d, 118d, 120d et 125d, avec des puissances allant de 95 à 218 ch. Attention, pour le 114d, il s’agit d’un trois cylindres diesel, de 1.5 litre de cylindrée. Une configuration que l’on retrouve en essence sur les 116i et 118i, avec 109, 136 et 170 ch selon les versions (et restylages). Le six cylindres, lui, n’a jamais bougé : 3.0 litres, et 320/326/340ch (selon restylage).

BMW Série 1

Le problème, avec la Série 1 comme avec d’autres allemandes, est le nombre impressionnants de finitions/options. Elles démarrent avec la “Premiere” sur la compacte bavaroise pour monter jusqu’à M Sport/M Sport Ultimate. Cette dernière est la plus appréciée, mais aussi la plus raide en comportement et la moins confortable, la faute à des suspensions spécifiques, à des roues plus grandes et à des sièges plus fermes.

Intérieur BMW Série 1

Les transmissions, elles, sont au nombre de deux : une très bonne automatique à 8 rapports (ZF) et une manuelle à six rapports. Notez par ailleurs que la transmission intégrale xDrive est proposée sur certaines versions.

La fiabilité de la BMW Série 1

Globalement, cette génération ne présente pas énormément de gros défauts. Mais un certain nombre de propriétaires ont noté des casses de distribution sur les premières versions en diesel. Le moteur “N47” est touché, et il y eut une grande campagne de rappel et de correctif en 2015.

Moteur BMW Série 1

En essence, c’est la pompe à eau qui semble fragile sur les moteurs quatre cylindres. Il faut donc surveiller les traces de suintement de liquide de refroidissement et le niveau dans le bocal. Pour le reste, il y a quelques avaries électroniques comme toute voiture récente, mais rien de rédhibitoire. La transmission se montre, elle, très fiable.

  • La BMW Série 1 essence préférée de Downshift : 120i/125i M Sport.
  • La BMW Série 1 diesel préférée de Downshift : 118d Urban Chic.

Où acheter ?

La BMW Série 1 est ultra diffusée en France, ce qui rend aisé sa recherche. En revanche, si vous êtes en quête d’une version essence supérieure à la 118i, la tâche se corse. Les 120i/125i ont été peu vendues, et c’est pire pour les M135i/M140i. Ce sont pourtant les plus recommandables, surtout en quatre cylindres : économiques à allure modérée, agréables à conduire, suffisamment puissantes.

BMW Série 1

Vous pouvez vous tourner vers les sites traditionnels (Leboncoin, La Centrale, Autoscout24…), mais vous pouvez aussi aller dans le réseau BMW, qui possède son propre site de voitures d’occasion. Les prix y sont un peu plus élevés, mais vous pouvez avoir la garantie 2 ans sur certains modèles, et surtout l’assurance de voitures à l’entretien suivi et dans un état (en général) quasi irréprochable.

Les prix (avril 2019)

Les tarifs vont de 10 000 € pour les modèles à très fort kilométrage à plus de 60 000 € pour une M140i neuve. En moyenne, les versions essence à petit moteur (114i, 116i et 118i) se trouvent autour des 20 000 €. Pour les variantes plus puissantes en quatre cylindres, comptez minimum 25 000 € pour un modèle correct, et 30 000 € pour un exemplaire décemment doté. C’est le prix d’une compacte de type Peugeot 308 GT/Renault Mégane GT, mais en propulsion, et avec un plaisir de conduite différent.

En diesel, le haut de gamme en occasion culmine à un peu plus de 40 000 € en 125d. Une excellente auto qui mêle consommation raisonnable et performances canon. Les modèles les moins chers en trois cylindres se trouvent autour des 10 000 € en 114/116d, mais comptez plutôt 20 à 22 000 € pour une 118d bien équipée.

LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.