DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

BMW Série 1 (2019) : la propulsion, c’est fini

Par Julien - 6 novembre 2018
2019 BMW Série 1 (2)

L’an prochain, BMW dévoilera la nouvelle génération de Série 1. Une voiture évidemment très attendue puisque c’est un best seller. Mais BMW a changé la recette : oubliez les glissades en Série 1, c’est fini.

Voilà une actualité qui devrait donner encore plus de valeur à la 130i que nous vous présentions dans notre dossier “Pas cher mon fils”. L’an prochain, BMW dévoilera la nouvelle génération de Série 1. Bien entendu, c’est une voiture plus qu’attendue par les clients européens, friands de la compacte de Munich.

Un gros changement

BMW a décidé de chambouler sa Série 1. L’auto, qui reposait jusqu’ici sur la plateforme de la Série 3 (eh oui !), change de fusil d’épaule. Le constructeur bavarois rejoint Audi et Mercedes en la passant en transmission avant. Voilà, vous pouvez pleurer.

La fougue de la Série 1 en propulsion va donc quelque peu disparaître, mais il y a des avantages à passer à une configuration “traction”. En premier lieu : le gain de place à bord, avec un moteur qui prend moins de place en transversal, et plus d’arbre de transmission sur les deux roues motrices.

2019 BMW Série 1 (1)

La future Série 1 sera ainsi proposée en deux roues motrices et en transmission intégrale xDrive sur les versions les plus puissantes M140i. Cette dernière n’aura d’ailleurs plus de six cylindres, mais un 2.0 turbo comme chez la concurrence (pleurez, encore).

Il reste toutefois une zone d’ombre sur le coupé Série 2 : s’il était sur la plateforme de la Série 1 jusqu’à aujourd’hui, il se murmure que la prochaine Série 2 resterait une propulsion, pour conserver le côté “plaisir”. Histoire, peut-être, de refaire une M2. Affaire à suivre…

Le style devrait évoluer en douceur

Comme le montrent ces clichés de nos confrères de Carscoops, le style de la Série 1 va évoluer en douceur. La double sortie d’échappement sur le gros modèles M140i est reconduite, et les proportions ne semblent pas avoir énormément changé.

A bord, nous devrions retrouver les dernières évolutions chez BMW avec l’instrumentation digitale et une planche de bord plus massive. Nous verrons également si BMW a repris les feux arrière effilés de la dernière Série 3, qui font tant débat.

Au final, cette Série 1 perd ce qui faisait sa particularité : la transmission aux roues arrière. Elle rentre dans le rang et rejoint ses rivales allemandes, Audi S3/RS3 et Mercedes A35/A45 AMG. Nous verrons bien si le public suit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.