DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Nouvelle Ferrari SF90 Stradale : hybride rechargeable de 1000 ch

Par François - 29 mai 2019
Ferrari SF90 Stradale de profil

La firme de Maranello ouvre elle-même un nouveau chapitre dans son histoire en dévoilant la plus puissante Ferrari homologuée route jamais produite. Dites bonjour à la SF90 Stradale, une supercar hybride rechargeable développant 1000 ch.

Après des semaines de teasing, voici enfin la Ferrari SF90 Stradale. Comme la LaFerrari, c’est une supercar hybride. Toutefois, on ne trouve pas le même moteur sous son capot arrière central. En effet, au lieu de trouver un V12 électrifié, la nouvelle Ferrari fait son arrivée dans le catalogue du constructeur premium italien avec un V8 hybride rechargeable et une transmission intégrale.

Le V8 à lui seul délivre 780 ch et 800 Nm de couple. Ce dernier est couplé à un moteur MGU-K à l’arrière (comme en Formule 1) et deux autres moteurs électriques à l’avant, tous alimentés par une batterie de 7,9 kWh, de quoi rajouter 220 ch et 100 Nm de couple de plus à la SF90 Stradale. L’ensemble est associé à nouvelle boîte de vitesses à double embrayage à huit rapports. Notez que la marche arrière est exclusivement opérée par les moteurs électriques avant, ce qui fait économiser 10 kg rien que sur cette boîte de vitesses. Tiens, à propos du poids d’ailleurs… ?

Ferrari SF90 Stradale

270 kg de plus sur la balance

La nouvelle Ferrari SF90 Stradale affiche 1 570 kg et doit reconnaître qu’elle a abusé des pizzas 4 fromages sauce piquante pendant son développement. Voilà “le coût” de cette apport électrique. Mais pour pallier à cette prise de poids, l’italienne peut compter sur un nouveau châssis mêlant aluminium et fibre de carbone.

Attention, ce n’est pas fini car il faut savoir lire entre les lignes de la brochure Ferrari. Ces 1 570 kg sont atteignables uniquement si vous optez en option pour plusieurs éléments d’allègement proposés par le biais du pack Assetto Fiorano : panneaux en carbone (soubassement, contre-porte…), échappement en titane, etc. Maintenant que nous vous avons parlé du poids et de la puissance, il est temps de passer aux performances.

Ferrari SF90 Stradale avant

0 à 100 km/h en 2,5 secondes

Grâce à une suspension spécifique et un aileron spécial que vous aurez également intégré à votre bon de commande Ferrari, votre SF90 Stradale expédiera le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes, ou 6,7 secondes si vous l’emmenez à 200 km/h, le tout pour une Vmax de 340 km/h. Mais comparons là à sa sœur jumelle la LaFerrari. Pour le moment, elle ne l’a défiée uniquement sur le célèbre circuit de Fiorano où elle a mis 0’79 de moins pour boucler les 14 virages et 3 km de piste.

Ferrari SF90 Stradale arrière

Design

Alors on va pas se mentir, nous sommes mitigés. On adore le profil, on adore l’avant, mais on a un problème avec l’arrière. On valide la philosophie d’y intégrer des éléments au look néo-rétro, mais des phares rectangulaires sur ce type de bolide, même modernisés ? “J’suis pas sûr frèro” !

Pour le reste, les innombrables éléments aérodynamiques sont très bien intégrés, lui donnant ainsi un look élégant, ce qui colle au design Ferrari. Bien que très performante, l’idée n’est pas de lui donner un style ultra-agressif et affirmé comme sur une Koenigsegg Jesko. A l’intérieur, on trouve un écran incurvé de 16 pouces, un volant avec pavé tactile ou encore une grille de transmission rappelant celles des anciennes Ferrari à boîte manuelle.

Ferrari SF90 Stradale intérieur

Mode 100% électrique, prix, etc.

Alors on va finir cet article déjà trop long en vous cassant dans votre élan… Oui il y a un mode full-électrique baptisée eDrive. Non, aucun propriétaire n’utilisera ses 25 km d’autonomie pour aller chercher sa baguette de pain le dimanche. Et non nous ne sommes pas de mauvaise foi.

Autre “douloureuse”, les riches propriétaires et collectionneurs devront attendre l’été 2020 pour être livrés. Pas de prix pour le moment, du moins officiellement, bien qu’on estime qu’elle devrait dépasser le demi-million d’euros hors taxes et malus. Malus ? C’est un mot qui n’existe pas dans le dictionnaire d’un propriétaire Ferrari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.