DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Mercedes pourrait diminuer de 75 % sa gamme AMG face au défi CO2

Par Julien - 19 décembre 2019
Moteur AMG Mercedes

Mazda n’est pas la seule marque mal placée en termes de rejets de CO2 en Europe. Mercedes fait partie des pires élèves, et selon la presse américaine, le constructeur n’aurait d’autre choix que de réduire fortement sa gamme AMG et les cylindrées pour rentrer dans les clous.

Le Financial Times a lâché deux ou trois petites bombes dans la plus grande quiétude habituelle du monde automobile, hors scandales comme le dieselgate. Le journal américain, qui expliquait déjà que Mazda pourrait “contenir” les commandes et livraisons de MX-5 2.0, annonce par la même occasion que Mercedes n’aura d’autre choix que de fortement réduire la gamme AMG d’ici fin 2020 pour tenter de rentrer dans les clous en matière de CO2.

Quatre cylindres plutôt que V8

La première étape serait de faire passer la prochaine génération de Classe C63 AMG au quatre cylindres, en lieu et place du V8. Il s’agirait d’une version évoluée des toutes dernières Classe A45 S AMG, que l’on retrouverait ainsi un étage au dessus. Une première pour une berline Mercedes sportive depuis, quoi ? La 190 2.3 ?

Malheureusement, cela ne suffira pas pour réduire drastiquement les rejets moyens de Mercedes, de 138 g/km, qui sont dans la tranche haute en Europe. Pour cela, il faudra sortir l’artillerie lourde et les grands moyens, à savoir diminuer le nombre de modèles AMG pour en vendre moins. Le problème, évidemment, c’est que Mercedes perdra inévitablement en rentabilité, puisque les marges les plus hautes se font sur ces autos.

75 % en moins ?

Selon le Financial Times, Mercedes pourrait réduire la prise de commande et les modèles disponibles AMG de 75 % en Europe, et aller même jusqu’à tailler dans les effectifs des six cylindres en ligne. L’inconvénient de cette politique, comme le souligne Autocar, serait que certains modèles comme le GLE Coupé rentrerait

Mercedes aurait en fait deux solutions pour pérenniser les modèles AMG thermiques à gros moteur : vendre beaucoup de véhicules électrifiés à faibles émissions de CO2 dès l’année prochaine pour compenser, ou bien “s’associer” avec une marque qui a des bonus en matière de CO2 pour lui “racheter”, comme l’a fait Fiat avec Tesla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.