DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Marché auto 2019 : où en est-on des breaks, coupés, cabriolets…. ?

Par Julien - 3 février 2020
marché auto 2019

Le marché auto 2019 a livré son verdict : des ventes relativement stables, une Clio toujours devant la Peugeot 208, et des acheteurs qui optent à près de 60 % pour des voitures françaises. Côté carrosserie, le SUV continue d’exploser, toujours au détriment des autres modèles.

Les chiffres d’AAA Data montrent que l’année 2019 a été sans grande surprise en matière de vente automobile neuve. Au delà des chiffres précis de vente, que vous pouvez retrouver chez le CCFA, il y a une donnée qui nous a interpellé : le mix de ventes en fonction de la carrosserie.

En cumulant les breaks, les cabriolets, les coupés, les minispaces, les monospaces compacts et les monospaces classiques, nous arrivons à une part de marché… d’environ 12 % ! C’est dire à quel point le marché automobile devient centro-centré sur deux types d’autos : les berlines, et les SUV, qui sont à près de 39 % de parts de marché.

Attention, toutefois, aux appellations : si la part de marché des berlines à 49,4 % peut surprendre, il faut préciser que cette catégorie rassemble aussi bien les grandes routières (segments D/E) que les berlines compactes (segment C), les berlines “citadines (segment B) et les citadines cinq portes. Du coup, forcément, lorsque l’on prend en compte les Clio, 308, Golf, Fiesta… on comprend mieux cette part élevée.

Ne vous faites toutefois pas trop d’idées : aucune “vraie” berline n’est dans le classement des ventes. Dans le Top 30 en 2019, il ne figure aucune grande berline. Encore un signe que les Ford Mondeo, Volkswagen Passat et autres Peugeot 508 sont boudées pour les Kuga, Tiguan et 3008/5008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.