DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
dimanche, septembre 18, 2019

Le V12 pourrait disparaître chez Lamborghini : on dit merci Audi

Par Luca - 7 août 2019
Disparition du V12 Lamborghini

Selon les rumeurs, le constructeur allemand aux quatre anneaux, propriétaire de la marque Lamborghini, voudrait réduire les coûts et le nombre de cylindres de ses supercars.

Le début de la fin fait dorénavant partie du présent : Lamborghini va sûrement renoncer à son histoire en faisant ses adieux au moteur V12. Un séisme dans le milieu passion, dont l’épicentre prend sa source dans le milieu de la finance et de l’écologique (normes Euro7). En gros, tout ce qu’on aime.

Audi parle de 900 millions de dollars pour mettre à jour et améliorer le moteur, en plus des remplaçantes de l’Aventador et de l’Huracan. Globalement, pour rafraîchir toute la gamme en dehors de l’Urus, il faudrait compter un peu moins d’un milliard, sachant qu’il faudrait environ 2 ans pour tirer bénéfice de cet investissement. Cela dit, Lamborghini (via Stefano Domenicali, le PDG) assure que le développement du nouveau V12 ne coûterait “que” 550 millions (soit la moitié) pour s’aligner sur la future norme. C’est l’optimisme italien vs le sens des réalités allemand !

Alors pourquoi Audi, qui s’amuse à faire des moteurs diesel surpuissants émettant de bonnes grosses particules, interdirait une marque légendaire telle que Lamborghini de faire ce qu’elle fait de mieux ? Impossible à dire pour le moment, mis à part les raisons écologiques et économiques, sachant que nos copains doivent aussi rendre des comptes à la maison mère Volkswagen.

Le L539 sera-t-il le dernier V12 de la marque ? Seul le temps nous confirmera cela. En attendant, faites craquer votre PEL et foncez acheter une Aventador, parce qu’elle pourrait bien être la dernière de l’Histoire Lamborghini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.