Elon Musk perd sa liberté sur Twitter

Elon Musk et la SEC (Securities and Exchange Commission) ont conclu leur petit séjour devant la justice américaine en actant que les contenus diffusés sur le compte Twitter du milliardaire seront surveillés et ne devront pas aborder certains sujets.

Concrètement, l’accord passé entre les deux partis définit ceux sur quoi Elon Musk à le droit de tweeter ou non. Plusieurs sujets sont donc strictement interdit comme les conditions financières de Tesla, les volumes de production ou de vente, les potentiels partenariats, fusions ou futures collaborations, etc.

De plus, Elon Musk se verra contraint de supprimer certains tweets si le conseil d’administration de Tesla juge que ces derniers peuvent nuire au business de l’entreprise. On vous invite à vous rendre sur son compte Twitter. Vous allez voir que c’est le chaos (volontaire) total et que Tesla va avoir du mal à suivre… Quoiqu’il en soit, il y a clairement un parallèle à faire entre Elon Musk et Steve Jobs, tous les deux révolutionnaires, qui ont été destitués de leur “pouvoir” par leur propre conseil d’administration.

Un manque de vision…

Le conseil d’administration de Tesla est ainsi prêt à tout pour faire taire Elon Musk, de peur que ses tweets fassent fuir leurs actionnaires. Cette situation va de paire avec l’analyse financière à court terme de Tesla, qui est certes mauvaise. Toutefois, nous jugeons que ces hautes instances manquent de vision à moyen/long terme.

En effet le conseil d’administration ne semble pas se souvenir qu’avant que Paypal (initialement appelé “X Bank”) n’explose, la société était au bord de la faillite face à un marché qui soit disant n’était pas prêt pour un système de portefeuille/banque en ligne. Idem, pour Space X. Elon Musk a dû investir jusqu’au dernier centime de sa fortune obtenue grâce à la vente de Paypal pour que l’entreprise explose enfin. Aujourd’hui, Space X est l’un des partenaires principaux de la NASA, qui réalise au passage des économies monstrueuses grâce aux innovations d’Elon…

Ainsi, bien que cette décision soit absurde, on a une idée. Elon, si tu nous écoutes, on a un beau troll pour toi. Migre sur Facebook, Instagram ou Tik Tok pour “retrouver” ta liberté. D’ici que la justice ré-ouvre ce dossier tu as quelques mois devant toi… Pour rappel, cette affaire est née en octobre 2018 et vient d’être jugée.

LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.