DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

En 2019, Porsche a encore été porté par les mêmes modèles

Par François - 15 janvier 2020
Ventes Porsche 2019 en hausse de 10%

Dès son lancement en 2003, Porsche s’est rendu compte que le succès commercial de son SUV Cayenne allait largement contribuer au salut de sa 911, mais aussi au reste de sa gamme sportive. L’année 2019 n’a pas dérogé à cette règle, avec des volumes en hausse à deux chiffres par rapport à l’exercice précédent.

Grâce à de nombreuses déclinaisons, finitions et motorisations, le constructeur de Stuttgart a réussi l’impossible pour une marque premium de niche : aller à l’encontre de son ADN afin d’attirer de nouveaux clients, dans le but de financier et de sauvegarder l’avenir de la 911. En 2019, Porsche ne déçoit pas, même avec des contraintes CO2 (WLTP) qui aurait pu faire peser sur le volume des livraisons. et aidé par l’arrivée des Cayenne Hybrid et Cayenne Coupé.

2019, encore une année record grâce au Cayenne et au Macan

A fin 2019, Porsche a encore prouvé que ses SUV avaient leur place dans la gamme. Ce sont plus de 92 000 Cayenne qui ont trouvé un foyer (toutes finitions/déclinaisons confondues), soit une hausse de 29%. Quand on sait que son prix oscille entre 78 657€ et 179 087€ (Cayenne Turbo S E-Hybrid Coupé), on vous laisse faire l’estimation annuelle que cela peut générer en terme de revenus pour Porsche.

Du côté du Macan, qui a rejoint la gamme en 2014, il devance le Cayenne et maintien son rang de best-seller chez Porsche avec presque 100 000 immatriculations, soit une hausse de 16%. Cette performance est toute aussi impressionnante quand on sait que la gamme Macan n’était pas complète en 2019, et qu’il n’est plus proposé en diesel.

Bilan

Porsche enregistre en 2019 des ventes en hausse de 10% par rapport à l’année précédente (2018), avec 280 800 véhicules immatriculés. Le duo Cayenne-Macan représente 68% des ventes chez Porsche. Le succès de Porsche s’explique également par un marché chinois très porteur avec 86 752 ventes, soit 31% des volumes totaux. A noter, la France enregistre une courbe à deux chiffres avec 22% de ventes en plus par rapport à N-1 (5 572 véhicules vendus).

Mais alors qu’est ce qu’on peut souhaiter à Porsche en 2020 ? Passer la barre des 300 000 ventes par exemple, grâce à une certaine Taycan dont les carnets de commandes sont déjà saturés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.