DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Cupra el-Born (2020) : “la Volkswagen ID.3 espagnole” se dévoile enfin

Par François - 9 juillet 2020
Seat el-Born (2020)

Après l’arrivée officielle du SUV coupé Formentor en mars dernier, c’est au tour d’un deuxième modèle inédit de rejoindre la gamme Cupra. Initialement destinée à la gamme Seat, cette compacte 100% électrique branchée sportive répond au nom de el-Born. Elle affiche jusqu’à 500 km d’autonomie.

La Cupra el-Born repose sur la même plateforme modulaire électrique (MEB). que la future Volkswagen ID.3, d’ou son design extérieur très proche. Toutefois, elle se démarque du design VW et reprend les codes de Cupra. On observe ainsi les traits de l’étude de style, affirmés et agressifs. Ses jantes spécifiques, ses jupes latérales, ses feux aiguisés et sa bouche béante véhicule l’image d’une compacte racée. La qualité perçue de l’intérieur est assez bonne avec des couleurs sombres associées à des touches de cuivre. Les sièges baquets ainsi que le volant maison renforce également cet ADN “sportif”.

Intérieur de la Seat el-Born (2020)

500 km d’autonomie sous le (châssis) capot

La Cupra el-Born embarquera une batterie de 82 kWh, qui permettrait une autonomie théorique de 500 km (WLTP). La compacte électrique recevra également une suspension pilotée, spécifiquement développée pour elle selon la firme espagnole. Le reste de la fiche technique n’est pas encore connue, mais Cupra annonce un 0 à 50 km/h en 2,9 secondes. On ignore également combien de moteurs électriques se cacheront sous le châssis de l’el-Born. La spéculation la plus persistante semble indiquer la présence de deux moteurs (un sur chaque essieu), pour une puissance totale de 315 ch maximum.

Face avant de la Seat el-Born (2020)

Le prix de l’el-Born : facteur clé de succès

Plateforme MEB oblige, cette Cupra el-Born sera fabriquée en Allemagne aux côtés de la compacte électrique de Volkswagen. Son arrivée dans nos concessions est prévue courant 2021. Aucune information sur le prix n’a été communiquée.

A l’époque où Seat avant le projet en main, on parlait d’une fourchette oscillant entre 20 000 et 30 000 euros, ce qui la placerait dans le territoire des Nissan Leaf et Renault Zoé (2). Son arrivée chez Cupra devrait faire grimper cette estimation non-officielle. Mais bien que Cupra se donne des airs de marque premium, aller au delà des 30 000 euros, pour la finition entrée de gamme, sera un pari risqué à notre sens (s’il est pris par la marque espagnole).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.