DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Bugatti Bolide : un nom foireux pour un rapport poids/puissance faramineux

Par Julien - 28 octobre 2020

La Bugatti Bolide est la dernière création de la marque de Molsheim qui propose là une version des plus radicales du W16.

Bugatti n’en finit plus de décliner sa plateforme à foison. La Chiron dispose déjà d’un grand nombre de déclinaisons plus ou moins farfelues, mais là, Bugatti pousse le moteur thermique et le concept d’extrémisme à outrance avec la “Bolide”. Vous pensiez que personne ne pouvait faire de nom plus bizarre que Ferrari avec la “LaFerrari” ? Bienvenue en 2020 chez Bugatti.

Nous vous ne rêvez pas, et nous ne l’inventons pas, c’est bien le nom officiel de ce cousine très éloignée d’une Chiron qui en reprend d’ailleurs le moteur, mais sous une forme encore plus radicale. Le W16 8.0 développe ici 1600 ch, mais il y a une particularité : il passe à 1850 ch/1850 Nm lorsqu’il tourne à l’essence à indice d’octane 110. Bon courage pour en trouver dans une station service, vous vous contenterez des 1600 ch. Et même de rien du tout puisque Bugatti n’a pas encore annoncé une quelconque commercialisation, la marque de Molsheim “hésitant” pour l’instant.

Les plus observateurs auront remarqué ces derniers jours dans la campagne de teasers le chiffre “0,67”. Il s’agit du rapport poids puissance, puisque cette Bolide ne pèse que 1240 kg, soit une perte de poids de près de 700 kg par rapport à une Chiron. Visserie complète en titane, carrosserie carbone, monocoque en carbone, impression 3D pour certains éléments très fins en titane, suppressions de certains éléments, pièces ultralégères (jantes), Bugatti a fait un maximum pour pousser le concept à son paroxysme.

Le résultat, vous le devinez, est convaincant : 0 à 100 en 2,17 secondes, 0 à 200 en 4,36 secondes, 0 à 300 en 7,37 secondes et 0 à 400 en 12,08 secondes. Elle fait donc le 0 à 400 plus rapidement qu’une majeure partie du parc automobile français… sur le 0 à 100.

Cette auto pourrait toutefois sonner comme un chant du cygne pour le moteur thermique chez Bugatti qui, on le sent bien, a mis le paquet dans cet engin délirant avant, peut-être, de tourner une page et de se diriger vers les batteries et moteurs électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.