DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Alpine retrouve enfin un directeur… qui vient d’AMG

Par Julien - 9 septembre 2019
Patron Alpine AMG

Vous ne le saviez peut-être pas, mais Alpine n’avait plus de directeur général depuis… un an. Heureusement, la marque reçoit un renfort de luxe avec un des dirigeants de Mercedes AMG, qui prend ainsi la tête du constructeur français.

Il est franchement rare de voir un Allemand prendre la tête d’un constructeur français. Mais c’est pourtant une réalité, et pas n’importe où : Alpine a enfin un nouveau DG, en la personne de Patrick Marinoff. Un nom inconnu pour la plupart, mais l’homme possède déjà une belle expérience puisqu’il occupait jusque là le poste de… directeur des ventes d’AMG. Rien que ça.

Un poste finalement proche de la philosophie d’Alpine (gérer les ventes d’une branche sportive d’un grand constructeur), et qui devrait permettre à Patrick Marinoff d’être opérationnel rapidement. Car il le faudra : si Alpine surfe pour l’instant sur le succès de l’A110, le vent pourrait vite tourner et l’activité s’essoufler si Alpine ne propose pas, à moyen terme autre chose que la berlinette. Un truc du genre… SUV. Et ne riez pas : c’est ce qui a sauvé Porsche, et c’est aussi ce qui pourrait permettre à Alpine de voir l’avenir plus sereinement.

Le CV de Marinoff est intéressant puisqu’il a géré l’identité visuelle de Mercedes dans une période charnière : dès 2013. C’était à cette époque que la Classe A faisait sa mue et que Mercedes devenait enfin une marque plus “jeune” et tournée vers un nouveau public. Contrat rempli puisque Mercedes est désormais le numéro un du premium en termes de volumes.

Alpine retrouve donc un boss après un an sans directeur, depuis le départ de Michael Van Der Sande. En espérant que l’aventure Alpine ne soit pas qu’un pétard mouillé.

L'avis de Downshift

Les échanges de dirigeants entre Allemagne et France sont rares. Mais voir un patron d’AMG prendre la tête d’Alpine est tout sauf une mauvaise nouvelle, n’en déplaise aux détracteurs. Bon, il faudra quand même que Patrick Marinoff compose désormais avec un 1.8 turbo, en lieu et place des V8 5.5 et 4.0 biturbo. C’est sûr, ça va lui changer.

1 Commentaire

  1. Avatar Jjose dit :

    Espérons qu’il permette de gonfler un peu les moteurs, 100ch de plus et pourquoi 4 roues motrices sur la prochaine alpine ce serait déjà pas mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.