Apollo Intensa Emozione : 780 (ch) raisons de faire du circuit !

0
APOLLO INTENSA EMOZIONE

Nous sommes qu’en octobre mais c’est déjà Noël dans le monde des hypercars. Apollo nous a offert un beau cadeau. Je vous présente la “Intensa Emozione”.

Vous vous souvenez de la Gumpert Apollo ? Très rapide mais pas très solide. Et vous vous rappelez de son successeur de 2016, le concept-car baptisé Apollo Arrow (normalement prévue pour 2019) ? Hum… Pas de nouvelles. Possiblement parce que la nouvelle figure d’Apollo nous a été présentée aujourd’hui sous le nom de Intensa Emozione !

Limitée à 10 exemplaires, cette fusée de 2.3 millions d’euros est une hypercar piste, non-homologuée route. Seulement pour le plaisir du circuit. Désormais séparée de l’entité Gumpert, la société a été reprise par un businessman de Hong Kong : Norman Choi. C’est donc grâce à ce dernier que la Intensa Emozione a vu le jour. Ses lignes sont d’ailleurs le fruit d’une inspiration provenant des anciennes GT1, ajoute Norman Choi.

Une hypercar pour les nostalgiques …

C’est une vraie hypercar que vous avez sous les yeux, et non pas un design informatique. Ainsi, cet immense aileron “pelle à tarte” est bien vrai, tout comme son châssis, entièrement en fibre de carbone qui provient du même fournisseur que Pagani… Le châssis lui-même ne pèse que 105 kg, et le poids totale de cet engin de mort s’élève à 1.250 kg tout rond, avec une répartition des masses de 45% (AV) et 55% (AR).

Grâce à plus de 1.350 kg net d’appui aérodynamique à 300 km/h (données dévoilées par Apollo), cette Intensa Emozione pourrait techniquement rouler à l’envers. Théoriquement. Fascinant que personne n’ait jamais essayé, hein ? Sur ce sujet, l’aérodynamique a une part très importante et a été étudié très attentivement. Nous retrouvons ainsi une prise d’air centrale “old-school” de type “snorkel” ou ce fameux “aileron de requin” qui part de l’embase du toit et s’arrête sur l’immense aileron arrière.

APOLLO INTENSA EMOZIONE

Ensuite, pour dresser le portrait de Norman Choi, sachez que ce dernier est un grand nostalgique des sensations brutes, et n’adhère pas du tout à la transition vers l’hybride ou même à la course à la puissance et aux gros chiffres en tout genre. Il déclare même : “J‘avais une large collection de supercars et je m’en suis séparé. Elles se ressemblaient toutes, on aurait dit des Honda“. Punchy ce Monsieur !

Cela explique pourquoi l’Intensa Emozione se la joue en partie “old-school”, en s’équipant par exemple d’un V12 de 6.3L développant précisément 780 ch, ou encore une transmission par propulsion, en passant par une boite séquentielle Hewland à six rapports avec changements électro-pneumatiques qui ponctuera tous vos passages de vitesse d’un petit “pshit”. Ensuite, inutile de vous dire que le V12 est atmosphérique, rappelez vous que Mr Choi est “anti-turbo”. Aucune aide électrique est fournie pour sur-alimenter le moteur, pas comme une certaine italienne dont on taira le nom et qui dispose étonnement d’un V12 de 6.3L développant aussi 780 ch… Bizarre. On y reviendra en d’article. 😉

APOLLO INTENSA EMOZIONE

Pour arrêter et stabiliser une telle hypercar, Apollo a incorporé des freins Brembo en carbone-céramique. On trouve aussi des étriers fixes à six pistons de 380 x 34 millimètres à l’avant et des étriers à quatre pistons à l’arrière. La suspension vient du monde de la F1 et utilise la double triangulation avec architecture à tige et poussoir AV/AR. Ensuite, on ne peut pas déroger aux barres anti-roulis et amortisseurs Bilstein réglables.

Enfin, grâce à ses 9.000 tr/min et ses 760 Nm de couple, l’Apollo Intensa Emozione rentre dans le club très fermé des supercars/hypercars qui expédient le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes. Soit un score de 2.7s pour cette dernière. Pas mal pour une voiture dont le CEO “n’aime pas la course aux chiffres” ! Cela n’empêche pas à Mr Choi d’en remettre un couche en interview en pointant du doigt les courses aux chiffres, comme dernièrement celle qui consiste à atteindre en premier la Vmax symbolique de 300 mph (482 km/h).

APOLLO INTENSA EMOZIONE

Made in F… ?

Pour en revenir au moteur, l’équipe technique d’Apollo fait le sourd d’oreille quand la presse leur demande d’ou provient le V12. Alors si en plus vous intégrez le mot “Ferrari” dans votre question, c’est la fin du monde. Mais on comprend en lisant entre le bullshit que le moteur proviendrait d’un des projets parallèles de la F150, soi-disant “abandonné”. Apollo aurait donc remis la main dessus avec l’aide d’ingénieurs italiens de la société Autotecnica Motori. Donc techniquement c’est pas une Ferrari OK ? *regard évasif et sifflement…”

Galerie : Apollo Intensa Emozione

Source : Apollo Automobil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here