On continue notre série anglaise avec le deuxième et dernier essai : la nouvelle Jaguar XE S. Changement radical en passant de la XE 25d diesel de 240 ch, à la XE S doté d’un V6 compressé de 380 ch.

Données techniques de la nouvelle Jaguar XE S :

  • Nombre de cylindres : 6
  • Puissance : 380 ch
  • Couple : 450 Nm
  • Transmission : Propulsion
  • Consommation : 8.1L/100 en BVA8 (pendant l’essai : 9.4L/100)
  • Temps au 0 à 100 km/h : 4.8 secondes
  • Vitesse maximale (bridée) : 250 km/h

Mieux qu’une allemande de son segment ?

Oui, je pose la question, droit au but comme l’Olympique de Marseille. Déjà, il est important de faire la différence entre “notre” Jaguar XE S de 65.000€ et la XE SVR (une sorte de version Project 8, en moins méchante). En effet, notre XE S est loin des 500 ch de la version SVR, mais se défend tout même avec un nouveau V6 compressé de 380 ch. Et qui dit berline, V6 et image haut de gamme, signifie qu’elle se trouve logiquement dans la ligne de mire des Audi S4 (345 ch), BMW 340i (360 ch) ou Mercedes-AMG C43 (362 ch).

Jaguar XE S (V6)

Sur le papier …

D’un point de vue puissance, elle est confortablement en tête, avec entre 20 et 40 ch de plus que les trois allemandes énoncées précédemment. La Jaguar XE S que nous avons essayé a emprunté le V6 de 3.5L de la F-Type. Jaguar a ensuite rajouté quelques pincées de poudre de perlimpinpin, et PAF ! Le moteur est passé de 340 ch à 380 ch.

Sur le même modèle que l’Audi S4 et la BMW 340i M Performance, “notre” Jaguar XE S a une boite automatique 8 rapports, avec palettes au volant. La Mercedes-AMG C43 est la seule à disposer d’un rapport de plus avec une BVA9. Ensuite, tout comme la BMW, notre anglaise dispose d’une transmission par propulsion, et expédie le 0 à 100 km/h en 4.8 secondes (contre 4.7 secondes pour la BMW). Les Mercedes-AMG C43 et Audi S4 signent également un 4.7 secondes, mais profitent d’une transmission intégrale.

Nous nous sommes donc plutôt tournés vers la BMW 340i M Performance pour faire une comparaison pratique, de part sa transmission et ses caractéristiques techniques similaires.

Sur la route …

Une fois dans le vif du sujet, on retrouve la boite BV8 très bien étagée que nous avions utilisée lors de notre essai de la XE 25d diesel (240ch). Le manque de couple du 2.0L turbo est désormais rattrapé par le V6 anglais. Ensuite, petit conseil : ne vous fiez pas à sa ligne sérieuse ou à son absence de signes distinctifs de sportivité à l’extérieur/intérieur, puisque la magie opère réellement dès que vous avez pris le premier virage de votre itinéraire.

Le gros plus de cette Jaguar XE S est très clairement le mode “Dynamique” de son châssis. En effet, son système de suspensions indépendantes y est pour quelques chose puisqu’il transforme véritablement les sensations au volant. Qu’il s’agisse d’une conduite nerveuse ou calme, le niveau de confort à l’intérieur de la voiture est toujours très bon. POINT. Mais là où le châssis est particulièrement performant (Jaguar fermez les yeux!), c’est quand vous décidez de volontairement maltraiter votre XE S sur la route. En effet, forte d’une direction assistée électrique, je n’avais pas ressenti ce type de tenue de route “intelligent” depuis longtemps. Cela me rappelle presque ce que j’avais pu expérimenter lors de mes essais en Nissan GTR. Autrement dit, vous pourriez presque la conduire d’une seule main !

On regrette seulement que le freinage, dans son ensemble, ne soit pas à la hauteur du châssis et du moteur de cette Jaguar XE S. Ou alors peut-être que celui de la concurrence est trop bon, car l’anglaise sait tout de même bien freiner. Quoiqu’il en soit, j’ai tout de même remarqué que sur une grosse phase de freinage, cette dernière avait tendance à bloquer ses roues, ou bien manquer de route pour stopper son élan. Ensuite, bien que la Jaguar XE S ne pèse pas non plus 2 tonnes (1680 kg à vide), ses quelques kilos en trop ont tendance à affaisser la voiture vers l’avant à cause de son V6, 100+ kg plus lourd qu’un 4 cylindres turbo. Autant vous dire que si vous êtes en retard à votre cours de golf, ce n’est pas la voiture à choisir pour foncer sur les routes de campagne humides.

Jaguar XE S (V6)

Faut-il acheter une Jaguar XE S alors ?

Malgré tous ses avantages, ne comptez pas sur moi pour vous dire que la Jaguar XE S est meilleure que sa rivale allemande : la BMW 340i M Performance. Cependant, dans le cadre d’une réflexion purement tournée vers la performance, je peux vous avouer sans problème qu’elle est tout aussi bonne, et cela pour différentes raisons. En effet, la où la BMW perd légèrement son avantage au niveau de sa tenue de route et de son confort, la Jaguar XE S perd largement son avantage sur le freinage et à son transfert de charge. Enfin, bien que nous n’ayons pas eu la chance de tester les deux voitures sur circuit, les chanceux l’ayant fait arrivent à la même conclusion. Dans son ensemble sur circuit : BMW > Jaguar.

A noter, nous aurions pu explorer plus en détail les avantages/inconvénients de la Jaguar XE S lors d’un usage quotidien, et notamment sur les variantes “confort usuel”, “prix”, “options” et “malus d’achat” (6.500€). Mais comme vous le savez déjà, la ligne éditoriale de notre média est plus tournée vers la performance, et moins sur un usage “normal”. 😉

(Petite) galerie : Jaguar XE S

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here