VE-RI-TABLE CHAOS lors de ce Grand Prix de Singapour 2017 !

Encore plus terrible que le dernier GP de Belgique ou d’Italie, et de loin, tout a commencé avec beaucoup de pluie juste avant le départ. Les différents teams se sont ensuite efforcés, avec les pilotes, de “deviner” la meilleure des stratégies de course et de pneus possible. La suite vous la connaissez, les pilotes ont abandonné un par un suite à des chocs ou à des sorties en solo (dédicace à toi Kyvat!), et seulement 12 pilotes ont réussi à passer la ligne d’arrivée dans ce qui fut le Grand Prix le plus chaotique de la saison 2017.

Le top 3 des gagnants.

Lewis Hamilton : l’anglais remporte le Grand Prix de Singapour 2017 et creuse un écart de 28 points au classement des pilotes, devant son rival allemand Sebastian Vettel. Parti troisième de ce GP, Lewis Hamilton a profité d’un carambolage entre Vettel, Raikkonen et Verstappen pour se faufiler en P1. A partir de là, ce dernier a su maintenir sa première position malgré un Ricciardo très combatif. Rien d’autre à ajouter, bien joué !

Daniel Ricciardo : On savait que les voitures RedBullRacng allait être fortes lors du Grand Prix de Singapour 2017, et l’australien a confirmé les rumeurs. Grâce à un package aéro supérieur et un peu de chance dans la carambolage de départ, l’australien s’est battu pour maintenir sa deuxième place et marque des points au classement des pilotes.

Les “oubliés” : On intègre dans cette famille : Palmer, Sainz et Perez. En effet, ces derniers ont rarement l’habitude de se retrouver dans le top 10. Malgré un contexte de course en leur faveur, ils ont su démontrer un grand sang-froid et ont assuré les points pour leurs teams respectifs, lors de ce Grand Prix de Singapour 2017. GOOD JOB ! 🙂

Le top 3 des perdants.

Sebastian Vettel : On aura beau se repasser la bande en boucle, il semblerait que cela soit bien l’allemand qui soit responsable du carambolage de ce Grand Prix de Singapour 2017. De plus, sans le nier post-GP en interview, on ne peut que contempler les conséquences de cette erreur. Erreur qui non seulement ne fait pas marquer des points à Ferrari au classement des constructeurs, mais aussi marque clairement un tournant de ce championnat où Lewis Hamilton prend “le large” au classement des pilotes.

Nico Hülkenberg : Grosse déception pour l’allemand. Ayant profité du carambolage et grâce à un très bon pilotage, Nico Hülkenberg était en P4 lorsque la plus bête des fatalités arriva : la casse de son système d’hydratation (eau). Dommage, l’allemand avait produit une course de qualité et sans fautes, comme son coéquipier Palmer.

Max Verstappen : Il aurait souhaité réaliser la même performance que son coéquipier australien Daniel Ricciardo, mais le destin en a encore voulu autrement. En effet, Max s’est retrouvé en sandwich entre les deux Ferrari, et le choc n’a pas pardonné l’erreur des voitures italiennes. Abandon catégorique au virage n°1 aux côtés de Raikkonen, mais aussi le malchanceux Fernando Alonso. Présent au mauvais endroit au mauvais moment, l’espagnol avait d’ailleurs réalisé un excellent départ en prenant l’extérieur droit.

Carton rouge !

Carton rouge pour Ferrari. Sans parler de la faute de Sebastian Vettel, et Kimi Raikkonen, qui peut arriver même au meilleur … c’est la communication de Ferrari qui est dans notre viseur aujourd’hui. Nous ignorons si ce tweet (ci-après) sera supprimé post-GP, mais le team accuse clairement Max Verstappen pour les abandons de leur deux pilotes. Maladroit.

Ferrari Tweet - Grand Prix de Singapour 2017

Classement final du Grand Prix de Singapour 2017

Classement - Grand Prix de Singapour 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here