DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Peugeot 206 RC (2003-2006) : héritage à respecter

Par François - 10 avril 2020
Dossier youngtimer Peugeot 206 RC

Après que la 205 GTI ait brillé dans les années 80/90, il fallait que Peugeot lui trouve une descendante. Suite à une 206 S16 n’ayant pas convaincu les plus nostalgiques, la firme française au lion présenta la 206 RC au Mondial de l’automobile, en Septembre 2002. Arrivée seulement 4 ans après la Clio 2 RS, elle compte bien rattraper son retard.

Saviez-vous que le badge GTI avait été réservé au marché anglais ? En effet, de part l’évolution de son moteur confiée à Lotus Engineering, la sportive française a été présentée (la même année) sous le nom de “GTI 180” au salon de Birmingham en 2002. Quoi qu’il en soit, côté France, la 206 RC arrive enfin à point nommé et compte bien reprendre sa couronne de meilleure GTI, en possession (à son arrivée) d’une certaine Clio 2 RS.

Contrairement à la 206 (GT) S16, elle reçoit une peinture intégrale sur les baguettes, les poignées de portes et les boucliers, mais aussi de nouveaux feux arrière et des jantes de 17 pouces, provenant directement de la 307 XSI. On note aussi la présence d’une double sortie d’échappement et d’un petit becquet de hayon pour parfaire son côté sportif.

Peugeot 206 RC

Moteur (EW10 J4S)

Atout majeur de cette jeune youngtimer, son bloc EW10 J4S. C’est en réalité une évolution du moteur utilisé depuis 1999 sur les 206 S16 et coupé 406. Le 2.0 de 138 chevaux va ainsi être gonflé pour atteindre 177 chevaux et 196 Nm de couple, soit 40 ch de plus que la 206 S16 et 5 ch de plus que la Clio 2 RS. C’est Lotus Engineering à l’époque qui se chargera de fournir plus de puissance et de couple à la bombinette, à défaut du département compétition Peugeot Sport. La nouvelle culasse signée Mécachrome permettra à la française de répondre à cet objectif, conjointement au nouvel arbre à cames d’admission à calage variable continu favorisant le remplissage des cylindres. Un travail autour de l’admission et l’échappement de la 206 RC viendra boucler la préparation du moteur.

Résultat, associé à une boîte de vitesses à 5 rapports, la Peugeot 206 RC affiche un 0 à 100 km/h en 7,5 secondes et un 1000 mètres départ arrêté en 28 secondes. Ces performances la propulse au haut du classement des GTI, aux côtés de la Clio RS qui partage des performances quasi-similaires. Sur l’exercice des reprises elle pêche un peu comparée à la S16, avec un couple moteur qui s’obtient maintenant à 4750 tr/min. Pas très démonstratif sous les 3000 tr/min, cela reste mieux que sa concurrente au losange qui atteinte son pic de couple à 5400 tr/min.

Fiche technique synthétique de la Peugeot 206 RC

  • Moteur : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Puissance : 177 ch à 7000 tr/mn
  • Couple : 196 Nm de couple à 4750 tr/mn
  • 0 à 100 km/h : 7,5 secondes
  • Boîte de vitesses : 5 rapports (manuelle)
  • Poids : 1100 kg
  • Vmax : 220 km/h

Moteur de la Peugeot 206 RC

Au volant de la Peugeot 206 RC

Après le succès de la 205 1.9 GTI, Peugeot ne devait pas décevoir. Pari réussi avec un comportement routier aux petits oignons. En plus de la révision du chassis des 206 phase 2 en 2003, la 206 RC reçoit une attention particulière. Peugeot opte pour des amortisseurs hydrauliques, couplé d’une barre antiroulis sur le train avant et de barres de torsion à l’arrière. La française est très agile, dispose d’une tenue de route exemplaire sur route sec et d’une direction précise. Elle est même chaussée en 205/40 R17 (monte d’origine : Pirelli P7000) pour pallier à la nouvelle motricité.

Les freins à disques (ventilés à l’avant) suivent avec suffisamment de mordant pour être efficace lorsqu’il s’agit de stopper la 206 RC. C’est pour cette raison que l’ABS et l’ESP (déconnectable) sont rarement sollicités. Le maintien de ses sièges baquets offre un soutien très efficace, surtout quand vous la balancerez de gauche à droite et de droite à gauche sur route sinueuse. Petit bémol pour les grands gabarits. Avec peu de réglages, les pilotes de plus de 1m80 trouveront la position de conduite un peu haute, mais c’est chipoter. Le bruit de son moteur est envahissant, ce qui très appréciable en conduite sportive, mais un peu moins sur l’autoroute !

Peugeot 206 RC

Bilan

Sa tenue de route et son moteur sont ses deux atouts principaux. Non sans défauts avec un moteur creux à bas régime et une commande de boîte un peu floue, elle offre tout de même de très bonnes performances à un prix abordable, représentant ainsi une alternative de choix à la Clio 2 RS. Son comportement précis et son dynamisme sur la route en font une voiture de sport digne du badge GTI.

Acheter une Peugeot 206 RC d’occasion

Du côté du marché de l’occasion, une 206 RC en bon état et sous la barre des 160 000 km va se vendre entre 6000 et 8000 euros. Sa couleur de carrosserie peut également jouer un rôle dans son tarif avec des livrées plus ou moins rares qui cotent différemment. Vous aurez aussi des exemplaires à partir de 4500 euros, mais très kilométrés, ou souvent victimes de tuning et de préparations très douteuses. A l’inverse, les prix peuvent s’envoler et se justifier à 10 000 euros (ou plus). C’est le cas lorsque quelques courageux décident de tout refaire sur le véhicule, comme le copain Baptiste de la chaîne YouTube les Pilotes du Dimanche (c’est d’ailleurs sa 206 RC en photo dans l’article). Quoiqu’il en soit, pour revenir à nos chevaux, les offres en occasion ne manquent pas et vous trouverez souvent du choix. Reste plus qu’à choisir intelligemment votre bombinette et identifier/écarter rapidement les merguez.

Conseils d’achat

Petits points à vérifier avant de prendre officiellement le volant de votre 206 RC. Globalement la mécanique de la française est fiable. Il n’y a jamais eu de problèmes majeurs sur cette auto. N’hésitez pas à vidanger un peu plus tôt que prévu, du moins avant les 20 000 km préconisés par le constructeur, surtout si vous faites du circuit ou que vous la sortez le dimanche uniquement pour des balades sportives. Notez que son ralenti est instable et l’usure de ses pneumatiques est rapide. Toutefois, ce sont des choses “normales” sur ce modèle. Ainsi, pour revenir à votre achat, assurez-vous de bien contrôler en priorité :

  • le silencieux et l’intermédiaire d’échappement qui ont tendance à rouiller assez vite
  • la boite de vitesse pour voir si elle n’accroche pas trop (butée d’embrayage fragile)
  • l’état des roulements de bras de suspension arrière (jeu) qui peuvent fatiguer assez vite
  • les petites fuites d’huile (éventuelles) au niveau du filtre à huile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.