DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Peugeot 106 Rallye (1993 – 1996) : digne descendante

Par François - 27 mars 2020
Dossier youngtimer Peugeot 106 Rallye

La lignée 205 peut être fière de sa descendance. La gamme 106, et surtout ses déclinaisons sportives XSI et Rallye, est à la hauteur. Tout aussi précise, rageuse et fiable, la Peugeot 106 Rallye phase 1 entretien la réputation du lion de Sochaux.

L’histoire automobile nous a montré que les “suites” sont parfois ratées. Ce n’est pas le cas avec la 106 Rallye qui offre des sensations et des performances dignes de ce que représentait la 205 GTI. Dénuée de tout élément de confort à bord, elle faisait la joie des pilotes débutants en 1300 cm3 du groupe N. Son look est digne des sportives “à l’ancienne” avec un bouclier avant spécifique, des élargisseurs d’ailes couleur carrosserie, ainsi que des peintures de guerre en adhésifs à bandes multicolores posées sur les 4 flancs. Petit bémol pour ses sièges qui ne sont pas assez enveloppants pour une voiture de cet acabit.

Peugeot 106 Rallye (phase 1)

Moteur

La 106 Rallye reste dans la famille des moteurs TU. Son bloc partage des similitudes avec le TU24 de la 205 Rallye mais troque les carburateurs Weber contre une injection Magnetti-Marelli pour gagner en fiabilité (caprices de carburation, démarrages laborieux à chaud, etc). Il adopte également un catalyseur pour des raisons anti-pollution. Nommé TU2J2, ce moteur accueille de nouveaux organes internes comme des bielles et des pistons spécifiques, une culasse empruntée au TU3J2 de la 106 XSI ou encore un arbre à cames retaillé.

Résultat, la 106 Rallye développe 100 ch et 108 Nm de couple, soit 3 chevaux et 10 Nm de couple de moins que la 205 Rallye. Son moteur est associé à une boîte manuelle courte à 5 rapports. Couplé à un poids plume de 810 kg, son rapport poids/puissance offre des sensations très honorables. Notez que pour pleinement profiter du 1.3L et de son comportement rageur, il faut se placer au dessus des 4000 tr/mn. Le 0 à 100 km/h est atteint en 9,3 secondes, ce qui n’est pas si rapide, mais ce n’est pas en ligne droite qu’on attend la bombinette française…

Evolution (1996 – 1998). En 1996, avec l’arrivée de la 106 S16, la gamme est chamboulée. La 106 XSI, qui est contrainte de disparaître, renaît dans la 106 Rallye (phase 2). En effet, son 1.6 se retrouve sous le capot de la variante Rallye, offrant désormais 103 ch, mais 50 kg de plus. Elle reste proposée en 3 portes et en 3 couleurs : Blanc, Noir et Bleu à la place du Rouge.

Moteur de la Peugeot 106 Rallye

Au volant de la Peugeot 106 Rallye

Son châssis est à la hauteur de la réputation de la marque de Sochaux. Moins extrême “en préparation” que sa grande sœur, la Peugeot 205 GTI, elle reprend la base des réglages issue de la 106 XSi. On retrouve des barres antiroulis plus grosses (à l’avant et à l’arrière) ou encore un freinage à disques ventilés à l’avant de 247 mm et à tambours à l’arrière. Déjà endurante et suffisamment mordante, le système ABR (= ABS) proposé en option est de trop pour les modèles en étant équipés.

La motricité n’est jamais prise à défaut (en même temps avec 108 Nm de couple…) et la direction est correct. Reste plus qu’à plonger dans le virage et trouver la corde pour être efficace sur les petits routes de campagnes. La tenue de route est bonne grâce notamment à une monte d’origine Pirelli P600 en 175/60 HR 14 à l’avant et à l’arrière. La 106 Rallye est avant une expérience unique au volant. Bien qu’elle soit très loin d’une 205 1.9 GTI en terme de performances, tous les ingrédients sont là pour vous procurer du plaisir : bruyante, tape-cul et joueuse !

Bilan

La 106 Rallye offre une expérience de conduite pure. La française est légère, agile, dénuée de tout équipement superflu et performante à son niveau. Une digne héritière d’une trop rare série de petites sportives. C’était une bonne affaire à l’époque (77 000 francs), et ça le reste encore aujourd’hui puisqu’elle n’est pas encore considérée comme une “collection”.

Ainsi côté occasion, vous trouverez des modèles en bon état entre 6000€ et 8000€, ce qui est encore honnête quand on voit la 205 GTI qui atteint parfois des sommets ridicules. Ecoutez nos conseils et investissez dans une 106 Rallye d’ici 2023, pas après, juste avant que la fièvre du “surcotage” ne passe par là…

Galerie photo : Peugeot 106 Rallye (phase 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.