DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Opel Corsa GSi (A) (1987-1993) : “deutsch qualitat” perfectible

Par François - 31 mars 2020
Dossier youngtimer Opel Corsa GSI (A)

Remplaçante de l’Opel Corsa GT sortante, la Corsa GSi (A) débarque en 1987 au salon de automobile de Francfort. Dotée d’un “gros” moteur (pour l’époque) de 100 chevaux, elle a la ferme attention de bousculer la concurrence. Elle affichera des performances très honorables, et marquera les esprits, même 25 ans plus tard, avec notamment une cote en occasion plus abordable que ses rivales.

Commercialisée en 1988 avec des boucliers spécifiques, des jupes latérales, un coffre peint en noir et des jantes à triple branches, la Corsa GSi (A) ne s’est pas trompée de segment. L’intérieur n’est pas surfait et incarne ce qu’on attendait d’une voiture allemande à l’époque (pas de fioritures). Mention spéciale aux multiples manomètres qui renforcent subtilement son côté “Sport” et qui vous rappelle que vous n’êtes pas dans une Corsa A classique. En revanche, le manque de maintien des sièges est perfectible.

La Corsa GSi (A) jouera des coudes pendant toute sa carrière sur un segment bondé de petites bombinettes européennes. Face à elle, on retrouve les Peugeot 205 Rallye, Citroën AX Sport, Ford Fiesta XR2, Renault Super 5 GT Turbo ou autres Seat Ibiza SXI et Rover 114 GTI.

Opel Corsa GSI (A)

Moteur (E16SE)

Sous le capot, l’Opel Corsa GSi (A) accueille un 4 cylindres en ligne développant 100 ch et 132 Nm de couple. L’injection multipoint L-Jetronic est signée Bosch. Il s’agit d’un moteur classique à 8 soupapes et simple arbre à cames en tête. Comme toutes les bombinettes de la fin des années 80/début 90, les 8 soupapes offrent beaucoup de rondeur à bas régime à la GSi.

Avec un poids de 840 kg, elle se situe dans la moyenne et permet d’offrir des performances très intéressantes face à ses concurrentes. Le 0 à 100 km/h est abattu en 8,9 secondes, contre 10,8 secondes pour la Seat Ibiza SXI, 9,9 secondes pour la Ford Fiesta XR2 mk2, 9,2 secondes pour la Peugeot 205 Rallye ou encore 9,2 secondes pour la Citroën AX Sport. Seule la Renault Super 5 GT Turbo est plus rapide avec 8,4 secondes. Des valeurs qui parlaient aux jeunes pilotes en herbe de l’époque.

Évolutions. Restylée en 1990, la Corsa GSi (A) reçoit de nouveaux boucliers, projecteurs et grille de calandre et un intérieur revu. En 1992, l’allemande reçoit un nouveau bloc (C16SE) de 100 ch, une injection multipoint Siemens et un catalyseur. En fin de vie, la sportive allemande souffre d’avantage avec l’arrivée des nouvelles Renault Clio RSi et Peugeot 106 Xsi. Aussi  bien sur le plan esthétique que mécanique. En 1993, la production de la Corsa A est arrêtée avec la commercialisation de la Corsa B.

Moteur de la Opel Corsa GSI (A)

Au volant de la Corsa GSi (A)

Comme la Fiesta XR2 ou RS Turbo, la petite allemande aurait pu être une référence dans sa catégorie. Nous venons de voir que la mécanique est à la hauteur de ses rivales, mais le châssis reste perfectible. Chez Opel, on est allé au plus simple et au plus économique. On retrouve un train avant type McPherson avec barre stabilisatrice et à l’arrière, un essieu semi-rigide à poutre de torsion et bras tirés avec barre stabilisatrice également.

Attention, son efficacité sur les petites routes de campagnes sinueuses est bien réelle, mais elle se place derrière celles des 205 Rallye, AX Sport et Super 5 GT Turbo. Seules l’Ibiza SXI et la Fiesta XR2 sont dans son rétroviseur. Poussez votre Corsa GSi (A) à fond, et vous vous rendrez rapidement compte de la limite de son amortissement, trop rigide, et de son train avant pas vraiment incisif. La direction trop démultipliée et le freinage n’aident pas non plus, très limite de série. Dommage, car l’allemande a de vrais atouts. Notez que certains passionnés n’hésiteront pas à lui coller une nouvelle suspension et une barre anti-rapprochement avant (fixée sur les têtes de suspat’ sous le capot) pour corriger une partie de ses défauts.

Opel Corsa GSI (A)

Bilan

Loin d’être ridicule comme une Fiesta XR2, la Corsa GSi (A) est une alternative de choix. Disposant de son petit caractère tout de même, elle est bien plus sympa et surtout étrangement plus rapide que sa remplaçante, la Corsa GSi (B).

Côté occasion, l’Opel Corsa GSi (A) reste abordable avec des prix oscillant entre 3000€ et 4000€, le tout sous la barre des 150 000 km. Quelques rares affaires sont possibles aux alentours des 2500€, mais avec quelques travaux. A ce prix, vous ne prenez vraiment aucun risque.

Galerie photo : Opel Corsa GSi (A)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.