DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Youngtimer | Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione (1987) : braquage à l’italienne

Par Maxime - 9 novembre 2020
Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione (1987)

Alfa Roméo est une marque qui possède l’une des plus ferventes communautés de passionnés. Nombre de voitures mythiques sont sorties des chaînes de montage du constructeur Italien, mais il y en a une qui est malheureusement restée peu connue : l’Alfa Roméo 75 Turbo Evoluzione.

L’Alfa Roméo 75 est une berline lancée en 1985 par la marque Italienne, reprenant la base technique de la vieillissante Giuletta 2 de 1977. A cette époque là en effet, Alfa ne se porte pas au mieux financièrement parlant, et les restrictions de budget empêchent les ingénieurs de mettre au point une nouvelle plateforme. L’auto, comme c’était à prévoir, n’est pas très bien accueillie par la presse mais, contre toute attente, elle rencontre un succès commercial plutôt inattendu. A son lancement, plusieurs motorisations sont disponibles, et elle sera même déclinée en version 1,8 litres turbo de 155 chevaux.

Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione (1987)

En 1987, Alfa Roméo souhaite remplacer la GTV6, engagée dans le championnat du Groupe A, par un modèle plus récent. La 75 paraît donc la candidate idéale, puisque son lancement ne date que de deux ans. C’est toujours la même chanson, la FIA imposait à cette époque de produire un minimum de 500 exemplaires de l’auto qu’un constructeur souhaitait engager dans une compétition pour l’homologuer. Ainsi naquit l’Alfa Roméo 75 Turbo Evoluzione.

Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione (1987)

Dans les entrailles de la 75 Turbo Evoluzione se cache à peu de choses près la même mécanique que sur la 75 Turbo de grande série. Elle est donc équipée d’un modeste 4 cylindres en ligne de 1,8 litres, épaulé par un turbo et développant 155 chevaux. Comme sur la plupart des voitures de ce genre et de ces années-là, on retrouve le cocktail propulsion et boîte mécanique à 5 rapports. Côté performances, cette Evoluzione n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de foudre de guerre, mais elle s’en sortait tout de même avec les honneurs. Le 0 à 100 km/h réclamait 8,2 secondes, et elle pouvait monter à 210 km/h au maximum. Même si elle n’était pas la berline la plus rapide de son époque, elle savait donner le sourire à celui qui la conduisait, notamment grâce à son comportement joueur dû à son faible poids (1130 kg à vide).

Alfa Romeo 75 Turbo Evoluzione (1987)

Mais ce qui est le plus impressionnant sur cette Alfa 75 Turbo Evoluzione, c’est l’extérieur. Carrosserie rouge, stickers noirs sur les côtés, jantes et calandres spécifiques rouges… Tout est fait pour qu’elle ne passe pas inaperçue. Les anti-brouillards à l’avant disparaissent, et laissent place à des entrées d’air. L’ensemble de l’aérodynamique de la voiture a été éprouvé en soufflerie, le tout afin d’optimiser le refroidissement du moteur. L’intérieur, de son côté, est pour le moins atypique. Rien n’est fait comme dans une voiture « normale », les commandes de vitres électriques sont placées au plafond et l’ordinateur de bord aurait ravi n’importe quel geek ayant vécu en 1987. Pour ce qui est de la qualité de fabrication et de l’aspect ergonomique de l’habitacle… On comprend très vite que la voiture n’a pas été crée pour ça.

Côté technique, Alfa n’a pas lésiné sur les modifications en tout genre pour affûter sa 75. La suspension a été rigidifiée, les freins de série ont été remplacés par des Brembo plus gros et bien plus endurants, la pression du turbo Garett a été augmentée, et un nouveau collecteur d’échappement plus performant a été installé. En plus de tout cela, un nouvel autobloquant a permis de rendre l’Evoluzione bien plus joueuse dans les courbes.

Malheureusement, la 75 Turbo Evoluzione n’a pas brillé en Groupe A. Le changement de règlementation survenu juste après l’introduction de cette dernière dans la catégorie ne l’a sans doute pas aidé à être compétitive. En revanche, elle réussira à s’imposer deux fois de suite au Giro d’Italia, en 1988 et 1989. Produite à 500 exemplaires, dont 137 étaient réservés au marché Français, l’Alfa Roméo 75 Turbo Evoluzione est aujourd’hui un véritable collector, original et doté d’une vraie personnalité. Si vous avez la chance de tomber sur un modèle en vente, ne comptez pas moins de 45 000 € pour vous l’offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.