DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Votre Toyota pourrait bien partir se laver en toute autonomie à l’avenir

Par François - 4 janvier 2021
Toyota LQ Concept voiture autonome

Les voitures commencent doucement à être autonomes sur la route, pourquoi ne pourraient-elles pas se laver toutes seules aussi ? Toyota vient de déposer un brevet auprès de l’INPI américain (US Patent and Trademark Office).

Projetez-vous. Vous êtes en 2030, et après être rentré chez vous, pendant que vos robots de cuisine prépare votre diner et que vous êtes sous la douche, votre future Toyota  autonome pourrait quitter la maison et se rendre dans un centre de lavage pour se refaire un beauté si elle juge être sale. Hormis les puristes qui auront peur pour leur peinture, ce futur vous plairez ?

Brevet Toyota auto-lavage Brevet Toyota auto-lavage

Ce n’est pas la première (et pas la dernière) fois qu’on observe une marque déposer un projet atypique tel que celui de Toyota aujourd’hui. Rappelez-vous rien que l’année dernière, Ferrari avait déposé un brevet pour un siège intégrant un joystick (croquis officiel ci-dessous), et Mercedes avait protéger un concept de vélo à trois roues aux airs de supercar (croquis officiel ci-dessous).

Brevet Ferrari siège joystick

Brevet Mercedes vélo supercar

Mais revenons à Toyota. Le brevet s’appliquerait uniquement aux futures voitures autonomes de la marque. Les voitures concernées seraient relayées à un serveur Cloud capable de définir si la voiture a besoin d’être lavée pour ensuite localiser le centre de lavage le plus proche puis s’y rendre sans l’aide de son propriétaire humanoïde.

Le brevet s’accompagne de la description suivante : “Le système acquiert des informations de déplacement d’un véhicule. Il conserve sa condition de lavage sur la base de ses trajets effectués ainsi que de la météo rencontrée lors des déplacements du véhicule, jusqu’à ce que le système juge que les informations acquises justifient un lavage. Le système intègre le déplacement autonome du véhicule“.

Concrètement, vous avez deux systèmes à bord. Le premier juge de l’état de propreté de votre véhicule, et le deuxième qui fait évoluer ce seuil de propreté sur la base des trajets effectués et des conditions météorologiques rencontrées. Pour l’utilisateur qui voit son véhicule seulement comme un objet le rendant d’un point A à un point B, ce service pourrait bien lui faciliter la ville. Encore faut-il rassurer les passionnés (mais auront-ils des voitures autonomes ?) et s’assurer que tous les systèmes de conduite autonome sont au point afin de retrouver sa voiture propre, et surtout en un seul morceau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.