DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto
mardi, novembre 22, 2019

Renault Triber : le nouveau SUV pas cher à la sauce curry

Par Julien - 19 juin 2019
Renault Triber

Renault annonce aujourd’hui le Triber (amis des jeux de mots bonjour). Il s’agit d’un SUV compact (moins de quatre mètres) qui a une particularité : pouvoir emmener jusqu’à sept personnes. Un exploit pour une voiture aussi courte, qui aura droit à un tarif canon. Malheureusement, pas pour nous.

Si vous vivez en Inde, que vous êtes une famille nombreuse de cul de jattes et que vous cherchez une voiture moderne et familiale (bon, d’accord, cela fait beaucoup de conditions), bonne nouvelle : Renault dévoile le Triber, qui rassemble tous les critères.

Renault Triber

En Inde, Renault commercialise les modèles qui sont vendus chez nous par Dacia. Et puisque l’Inde se fout de la sécurité de ses habitants, les normes en matières de crash-tests sont… souples (pour ne pas dire inexistantes). Elles se sont à peine durcies récemment, mais il est toujours très facile de proposer une voiture abordable puisque de nombreux équipements qui sont obligatoires chez nous ne le sont pas en Inde.

Renault Triber

Renault propose donc ce  Triber qui arrive à point nommé. La marque française connaît une bonne dynamique sur les marchés émergents, et ce Triber pourrait répondre à de nombreux besoins : un style plutôt dynamique, moins de 4 mètres de long et… 7 places ! En configuration cinq places, Renault annonce carrément un record de volume de coffre pour un véhicule de cette longueur.

Renault Triber

Le Triber ne devrait pas arriver en Europe (on aime trop la vie de ce côté du globe). En fait, si, il le pourrait : mais il coûterait bien plus cher puisqu’il devrait adopter des freins, une crémaillère de direction en acier (plutôt qu’en pâte à modeler) et des ceintures de sécurité. Bon, vous l’aurez deviné, on blague, mais il faudrait qu’il hérite de nombreux équipements de sécurité qui ferait trop grimper son prix et le rendrait moins compétitif. Ben oui, faut choisir : mourir en faisant des économies, ou vivre fauché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.