DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Quelles voitures ont des roues arrière directrices ?

Par François - 15 novembre 2018
Ferrari : roues arrière directrices

Il y a quelques années, la transmission intégrale n’était qu’un concept farfelu, avant que les sportives japonaises des années 90 ne prouvent sa raison d’être. Bien que les premières voitures dotées de roues arrière directrices fut mises en circulation il y a plus de 25 ans, elles ont été longtemps oubliées mais reviennent sur le devant de la scène chez certains constructeurs premium.

Pourquoi un tel retour ? C’est simple, les systèmes de direction et les logiciels d’aide à la conduite ont évolué au point de pouvoir gérer l’angle de ces dernières. Dans un monde où la population automobile actuelle a connu l’arrivée de la transmission intégrale, l’arrivée de roues arrière directrices est la révolution à venir de notre génération. Alors sur quel bolide récent pouvez-vous retrouver cette innovation ? On en parle…

Les sportives / supercars

Ferrari propose les roues arrière directrices sur deux de ses modèles : la “familiale” Ferrari GTC4Lusso et de la Ferrari 812 Superfast. Cette dernière hérite même d’une direction assistée électrique complète lui permettant de gérer sa trajectoire à haute vitesse. On pense notamment au contre braquage qui est le premier concerné. Résultat, la maniabilité est grandement améliorée.

Toujours chez les italiennes, la Lamborghini Aventador dispose également de roues arrière directrices, lui permettant de jouir des mêmes bénéfices. Si vous n’êtes ni cheval cabré, ni taureau, alors vous pouvez toujours opter pour une japonaise telle que la Lexus LC 500 qui propose cette technologie sur son pack Performance. Enfin, si vous êtes un fan du currywurst, alors Mercedes-AMG a revu la copie de son AMG GT (R et C) et Porsche propose déjà des roues directrices sur plusieurs de ses 911.

Lamborghini : roues arrière directrices

Les berlines

Quand on voit comment les roues arrière directrices aident au stationnement, c’est sans surprise que plusieurs berlines premium en disposent déjà. A l’avenir, c’est surement le segment qui l’utilisera le plus. Sur le marché français, il faut regarder du côté des allemands : Audi (A6, A7 et A8), BMW (Série 5 et Série 7) ou encore Porsche (Panamera). Ensuite, on retrouve Lexus avec la LS 500 ou Cadillac avec la CT6.

Citons également les dinosaures de cette technologie, la Skyline R31, la Renault Laguna, la Nissan 300ZX et la Prelude 4WS, sans oublier la récente Megane RS.

Lexus : roues arrière directrices

Les SUV

Chez les mammouths, les roues arrière directrices sont quelque chose d’assez récent. Étonnement (ou pas), vous trouverez cette technologie sur l’Audi Q7, le Lamborghini Urus ou le Porsche Cayenne. Coucou la même plateforme ! BMW vient juste de l’intégrer à son X5, mais pas de série, seulement dans un pack off-road.

Porsche : roues arrière directrices

Cette liste devrait s’étoffer au fur et à mesure du temps, mais sauf erreur, voici la situation actuelle au 14 novembre 2018. La technologie boude encore un peu trop le segment SUV, pourtant c’est celui où nous lui verrions le plus grand intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.