DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Véganisme : quand les mangeurs de tofu changent l’industrie automobile

Par François - 21 janvier 2020
Véganisme - sièges auto

L’intérêt croissant pour le véganisme (qui ? on demande des noms !) est motivé par la santé et le bien-être de la race animale, tout comme les préoccupations environnementales. Cette tendance ne semble plus se limiter à l’industrie agroalimentaire. Elle touche désormais l’automobile, comme la lutte contre l’utilisation de cuir animal pour la confection des sièges.

Il n’y a pas si longtemps, les constructeurs premium se livraient une guerre féroce sur la qualité de leurs sièges, à savoir qui avait massé le plus la vache avant la fabrication de leurs sièges. Le cuir a longtemps été utilisé pour cette fonction clé de la voiture, mais la prise de conscience animale a eu raison de ces pratiques. Le pilote anglais Lewis Hamilton en est un exemple récent. Ce dernier a imposé à son écurie d’utiliser des éléments “végans” dans sa monoplace.

Mais certains constructeurs n’ont pas attendu cette tendance pour commencer à faire évoluer leurs matériaux. Mercedes, pour ne pas les citer, utilise une matière synthétique appelée Artico dans leurs voitures depuis 2003. Toyota a fait de même avec une matière baptisée SofTex, ou encore Mycro Prestige chez Ferrari.

Quoi qu’il en soit, pour tous les constructeurs, cette transition est principalement conduite par un problème d’image. Mercedes indique que le cuir est toujours la matière la plus demandée par ses clients, bien qu’ils aient créé une alternative synthétique. D’autres acteurs du marché automobile surfent sur la même stratégie. Land Rover a été le premier à s’engager dans cette transition. En partenariat avec les artisans et concepteurs danois de Kvadrat, il est possible de choisir de la suédine et du tissu premium Dapple grey sur l’Evoque et le Velar, à la place du cuir. Ce textile, composé à 30% de laine et à 70% de polyester, est associé à un tissu en daim synthétique appelé Ebony de Miko.

Tesla a également rejoint le phénomène du véganisme, principalement à cause de la pression de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), association à but non lucratif dont l’objet est de défendre les droits des animaux. Par ailleurs, la dernière venue de la gamme Volvo, la S60 Polestar ne propose pas/plus de cuir mais uniquement trois alternatives synthétiques appelés WeaveTech, une matière imperméable et insalissable inspirée des matières de combinaisons de plongé.

Tous ces nouveaux process créent de nouvelles alternatives pour les clients soucieux de la cause animale. Le cuir, même synthétique, ne devrait pas disparaître de si tôt. Toutefois, pour des raisons d’image, la plupart des constructeurs vont proposer des intérieurs “véganisés” de série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.