DOWNSHIFT.FR | L'actualité automobile qui n'en fait pas des caisses ! – Blog Auto

Porsche : le freinage carbone, une histoire de chiffon

Par Julien - 25 mars 2019
Freins carbone céramique

Qu’a à voir un chiffon avec un freinage carbone ? On vous l’accorde, le lien n’est pas évident. Le responsable technique de Porsche Australia a une réponse qu’on n’avait pas vu venir. Il faut le dire, ils sont bons, chez Porsche.

Porsche avait annoncé des freins carbone-céramique pouvant tenir la durée de vie de l’auto à l’époque du lancement des premiers modèles à freins carbone. Puis, avec le temps, vinrent les premiers retours. Les usages piste fréquents ont démontré qu’aucun disque ne pouvait tenir éternellement, même en carbone. Cela n’enlève évidemment rien aux avantages de ces freins : plus légers, avec une meilleure tenue aux freinages puissants et répétés, peu de “fading” (évanouissement) et une sensation à la pédale de frein qui reste constante et ne durcit pas.

Ce sont les nombreux avantages mis en avant par Porsche, comme bien, d’autres, pour les modèles piste. Sauf que Porsche a revu sa copie : “si vous faites régulièrement des sorties piste, nous vous conseillons plutôt les disques acier“, a commenté un officiel de la marque en Australie. Pas étonnant, dans la mesure où la différence de prix est énorme, pour un gain parfois discutable (il existe de très bon disques en acier perforés/ventilés…).

Un comble, quand on sait que les freins carbone-céramique ont surtout été développés pour la piste. Mais ils s’usent, comme d’autres freins, et sont surtout extrêmement chers (près de 15 000 € l’option sur certains modèles).

Du coup, quel avantage ? Tenez-vous bien, elle est bien bonne : les freins céramiques sont adaptés “aux personnes qui n’aiment pas nettoyer leurs roues. Ils ne laissent que très peu de poussière de frein, c’est donc un avantage“. Les allergiques au spray à jante, à l’éponge et au chiffon sont donc la cible des freins carbone.

En clair, Marie-Chantal, habitante de Neuilly-sur-Seine, tu as tout intérêt à opter pour le freinage carbone-céramique sur ta Panamera Turbo S pour aller faire ta recharge de Chanel 5. Ça t’évitera la corvée du dégraissage de jantes. Par contre, attention au freinage à froid : le carbone-céramique, ça freine bien qu’à chaud. Ce serait bête de finir le capot dans l’imbécile de voisin qui a acheté un Cayenne Turbo à disques de frein acier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.