Piech Mark Zero

On a souvent l’habitude de dire que les Suisses sont lents, parlent lentement, n’ont pas de réflexes et sont “mous”. Les clichés ont la vie dure, mais ils n’iront pas à cette Mark Zero, qui se la raconte avec 400 ch.

A Genève, vous pouvez découvrir un sacré paquet de voitures de luxe et de sport. C’est à ce salon qu’on oublierait presque que le monde va mal et que la planète est plus polluée que jamais. Les préparateurs sont à la fête, et les marques de prestige se lâchent. Et puis il y a les artisans, les petites marques toutes récentes ou inconnues, qui tentent de faire parler d’elles.

Piech Mark Zero

C’est le cas de Piech Automotive. Un petit constructeur suisse fondé en partie par Anton Piech, le petit fils de la richissime famille allemande liée au groupe Volkswagen. Et le résultat est cette Mark Zero qui est leur tout premier modèle.

Evidemment, nous sommes en 2019, et il n’est pas vraiment question de se lancer dans le développement d’un coûteux V10 ou V12, qui ne tiendrait pas bien longtemps à cause des normes. Piech est parti sur un ensemble de moteurs électriques délivrant 400 ch. Les batteries sont, elles, chinoises et viennent d’un fabricant qui revendique des caractéristiques jamais vues : 500 km d’autonomie et une recharge à 80 % en 5 minutes. Oui, CINQ minutes, soit le temps d’un plein de sans-plomb chez Total/Shell…

Piech Mark Zero

Comment ? On ne sait pas. Et nous sommes bien intéressés pour savoir si cela est réalisable dans la réalité. Mais comme on ne risque pas de voir l’engin sur les routes, vu sa rareté, ça sera bien compliqué d’aller vérifier.

Les 100 km/h sont franchis en 3,2 secondes, ce qui, il faut le reconnaître, est un temps canon, et la vitesse maximale est limitée à 250 km/h. Tout ça dans un format très court de 4,3 mètres seulement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.